Youcef #Touati est décédé. C'est une information révélée par nos confrères du "Parisien" ce vendredi. Quelques heures seulement après, le Red Star, où le milieu de Chambly a évolué entre 2011 et 2012, s'est ému de la nouvelle ce vendredi dans un tweet laconique : "Le Red Star apporte un fort soutien à sa famille ainsi qu'à l'ensemble de ses proches." L'hommage du club francilien tombe à point nommé, mais il faut rappeler que ce genre de message avait déjà afflué après la vraie-fausse annonce du décès du joueur, gravement blessé lors d'une collision sur l'A 1, le 6 mars dernier.

La Citroën C 2 dont Touati était passager ce soir-là avait violemment percuté le minibus de la tournée de #Jenifer. Profondément émue et choquée, la chanteuse de "L'envers du paradis" n'a pas tardé à annoncer la suspension de sa tournée.

Publicité
Publicité

"Au regard de ce drame, vous comprendrez mon incapacité à poursuivre cette tournée immédiatement. C'est une marque de respect que je dois aux personnes directement touchées par cet #accident. Je le dois aussi à mon public, il mérite que je lui donne le meilleur et j'en suis incapable dans de telles circonstances", écrivait-elle sur Facebook, le 8 mars dernier. Deux jours après la terrible collision.

A 1 : le bilan de l'accident s'alourdit, le passif aussi

Jenifer a toutefois de quoi relativiser. La Corse ne souffre que de contusions au tibia. "Nous avons eu une chance inouïe", reconnaissait-elle d'ailleurs à chaud. La jeune femme présente à l'arrière de la Citroën C 2, où se trouvait Youcef Touati, est décédée sur le coup. Elle avait seulement 23 ans. Le bilan de cet accident de l'A 1 s'alourdit et se porte à deux morts et cinq blessés légers.

Publicité

Trois jours plus tôt, un jeune homme de 20 ans a également trépassé dans la région de Favreuil (Pas-de-Calais). Sa tentative de dépassement d'un poids lourd s'est transformée en tonneau. Mardi, un ouvrier du groupe gestionnaire d'autoroutes Sanef (51 ans) a également été trouvé sans vie. Il aurait été percuté par un poids lourd. L'histoire sombre de l'A 1 n'a pas fini de s'écrire.