Afin de préparer au mieux son 8è de finale face à la Roma en Italie jeudi, Bruno Genesio a fait tourner son effectif. Mapou Yanga Mbiwa remplace Mouctar Diakhaby, suspendu pour accumulation de cartons jaunes. Alexandre Lacazette, Corentin Tolisso et Mathieu Valbuena sont mis sur le banc en faveur de Nabil Fekir, Jordan Ferri et Maxwell Cornet. Au match aller, les Gones se sont difficilement imposés au Stadium de Toulouse sur le score de 2 à 1.

Et le match démarre sur les chapeaux de roues avec un match rythmé. Andy Delort trouve le poteau d'Anthony Lopes dès la 8è minute suite à une perte de balle de Christophe Jallet. La première action franche de l'Olympique Lyonnais arrive à la 20è minute, grâce à Memphis Depay qui alerte Alban Lafont.

Publicité
Publicité

Suite à cette action, Corentin Jean frappe la barre transversale lyonnaise. Le rythme a baissé après cette double occasion. Il faut attendre la 36è minute pour voir un but. C'est Christophe Jallet qui ouvre le score pour Lyon. Les Gones, qui ont imposé son jeu en première mi-temps, rentre aux vestiaires en menant au score. Les Toulousains ont manqué de réalisme en touchant, notamment, les poteaux du portier lyonnais.

Et la deuxième période commence sur le même rythme que la première à une exception près. Les Toulousains semblent être restés aux vestiaires et se prennent un but dès la 47è minute. Maxwell Cornet double la marque d'une frappe surpuissante qui se loge juste sous la barre. Les Lyonnais continuent d'imposer un rythme fou et se font récompenser. Memphis Depay crucifie les joueurs de Pascal Dupraz à la 53è minute.

Publicité

Le Néerlandais conclut une belle action suite à une très bonne passe de Christophe Jallet. L'Olympique Lyonnais continue dans ce rythme mais perd en réalisme au vu des actions manquées de la part de Memphis Depay et Maxime Gonalons. Le match tombe dans un faux rythme après l'heure de jeu et l'ambiance baisse de volume, jusqu'au chef d'oeuvre de Depay. L'ancien joueur de Manchester United, en pivot, lobe Alban Lafont du rond central. Toulouse aurait pu mettre un but si son défenseur, Christopher Jullien, n'avait pas été sanctionné d'une faute logique. L'Olympique Lyonnais s'impose au parc #OL avec classe face à des Toulousains qui ont complètement sombré en seconde période. L'OL prépare parfaitement son match européen face à l'AS Roma jeudi et reste quatrième, avec cinq points d'avance sur l'Olympique de Marseille.

Homme du match : Memphis Depay

Le Néerlandais a été étincelant durant tout le match. Une passe décisive, un doublé dont un but que l'on peut classer dans les buts de l'année, l'ancien joueur du PSV Eindhoven a réussi à dominer la défense toulousaine, et surtout Steeve Yago sur le coté gauche, avec une aisance déconcertante, qu'on ne lui a plus associée depuis sa dernière saison en Eredivisie. #Football #Ligue 1