Trop souvent ces derniers mois, l'AS Saint-Étienne a été décriée pour son incapacité à marquer des buts. Tel un virus insidieux, ces lacunes offensives rongent la formation stéphanoise depuis les départs (non compensés) des Brandao, Gradel et Aubameyang. Il faut dire que le coach stéphanois, #Christophe Galtier, n'est pas aidé ! Les blessures de certains cadres (Hamouma, Lemoine, Tannane, Beric) et le rendement insuffisant de recrues "vedettes" (Saivet, Dabo) empêchent aujourd'hui son équipe d'avancer au rythme d'une équipe européenne. À en croire Bernard Caïazzo, une révolution de palais se prépare. "Nous sommes ambitieux et allons développer une nouvelle stratégie de recrutement avec plus de moyens. Nous sommes en train de mettre en place une équipe qui comprendra au moins six recruteurs", a annoncé le président du Conseil de Surveillance chez nos confrères du Progrès, ce lundi.

Publicité
Publicité

Le Brésilien Araujo Ilan, qui connaît l'#ASSE comme sa poche, devrait intégrer cette équipe, laquelle sera dirigée par David Wantier. C'est le souhait de Caïazzo : "J'espère qu'(Ilan) en fera partie pour superviser et observer des joueurs, en particulier sur le Portugal et l'Amsud, car au-delà du joueur, c'est un homme intelligent, connaisseur et il est resté vivre à Saint-Étienne." De plus, celui qui avait réussi un ciseau acrobatique au Parc face au PSG de Pauleta (en 2007, 2-0) a gardé une cote de popularité importante dans le Forez. Ce qui n'est pas négligeable par les temps qui courent.

Sablé s'investit dans la formation à l'ASSE

En outre, la formation est également à un tournant. "La saison passée, j'ai été le premier à montrer notre insatisfaction vis-à-vis de la formation des jeunes (...). Aujourd'hui, j'ai l'impression que le message est passé", note Bernard Caïazzo dans Le Progrès.

Publicité

Un classement vient donner du poids aux inquiétudes des dirigeants : l'ASSE possède le 21e centre de formation agréé de France. Très insuffisant. Lors du dernier Conseil de surveillance, Julien Sablé (éducateur U 19) est venu soumettre un projet de développement "ambitieux, complet et innovant" aux yeux de la direction stéphanoise. L'ancien capitaine des Verts n'est pas seul dans cette initiative. Il est accompagné par le responsable du pôle formation, Bernard David. Le Dauphiné Libéré croit savoir que ce dernier, en fin de contrat, pourrait être remplacé par l'ancien Auxerrois, Jean-Marc Nobilo. Une information démentie par l'ASSE ce lundi.

AS Saint-Etienne : Et Galtier dans tout ça ?

Quoi qu'il en soit, la nouvelle feuille de route devra être approuvée par Christophe Galtier, si ce dernier reste en poste à la fin de la saison. Bien que le Marseillais ait encore un an de contrat, ce n'est pas encore acquis. Étrangement, son cas n'a pas été évoqué par Bernard Caïazzo, ce lundi dans Le Progrès.

Publicité

Faut-il y voir le signe avant-coureur de fin de règne de l'entraîneur stéphanois ? Interrogé samedi sur la question par le quotidien régional, Jérôme Alonzo s'est montré sans complaisance : "Il y aura un virage le jour où (Christophe) partira, il ne faudra pas le rater. (...) Je ne pense pas qu’il fasse encore trois saisons ici". A Christophe Galtier d'apprécier. #AS Saint-Etienne