En huitième de final retour de la Ligue des champions, les hommes d'Arsène Wenger n'ont pas pu tenir tête sur leur pelouse face à un Bayern concentré sur leur sujet. Pourtant, les Gunners ont bien entamé la rencontre et le but marqué par Theo Walcott à la 20e minute est venue récompenser le bon début de match des Londoniens (1-0,20e). Plusieurs occasions ont été gaché par les joueurs d'#Arsenal notamment la dernière action de la première période raté par Alexis Sanchez qui pouvait donner plus d'espoir aux supporteurs qui avaient rempli l'Emirates Stadium. Le suspens n' aura duré que dix minutes en seconde période. L’arbitre grec, M.Sidoropoulos, sifflait un penalty et expulsait le défenseur Français Koscielny.

Publicité
Publicité

Lewandowski transformait le penalty et finissait tout espoir pour Arsenal de créer la surprise (1-1,55e). Les hommes de Carlo Ancelotti obtenant la supériorité numérique, allait faire vivre l'enfer à Arsène Wenger durant la dernière demi-heure. le Bayern prenait l'avantage au score grâce à une très belle frappe enveloppée de Robben à l’entrée de la surface (1-2, 68e). Ensuite Douglas Costa, à peine rentré en jeu quelques minutes auparavant, trompait Ospina qui était titularisé à la place de Cech (1-3, 78e). Les Bavarois n'avaient pas l'intention d'en arrêter là. Arturo Vidal, alourdissait la marque d'un lob parfait sur le gardien colombien (1-4,80e). Le Chilien allait même marquer un dernier but à cinq minutes de la fin pour obtenir le même score qu'au match aller (1-5,85e). Les Gunners ont pris 10 buts dans leur filet sur les 2 rencontres face au Bayern et sortent par la petite porte de la scène européenne.

Arsenal - Bayern : L'arbitre est le seul responsable de la défaite selon Wenger

Le coach Français d'Arsenal, a tenu l'homme en noir, seul responsable de cette lourde défaite. "Même si le score est pareil, ce soir c'était un autre match. Nous avons bien commencé la rencontre et nous avons bien gêné cette équipe de Bayern. D'ailleurs avec un peu plus de chance on pouvait rentrer avec deux buts d'écart dans les vestiaires. La seconde période a été faussé par l'arbitre. Un penalty imaginaire qui amène un carton rouge suivi de l'égalisation. Après tout devient difficile dans la tête des joueurs". #Champions League #Bayern Munich