Malgré un avantage considérable de quatre buts après le premier match (4-0), les hommes d'Unai Emery ont reçu une correction de la part de Messi et sa bande et se voient sortis de la compétition. Pourtant, les Parisiens étaient prévenus. En effet, le coach du Barça Luis Enrique avait clairement montré ses intentions dans la conférence de presse d'avant match que son équipe était capable de marquer six buts et de se qualifier en montrant comme exemple les onze buts marqués en deux rencontres dans le championnat espagnol.

Dans un Camp Nou en chaleur, motivés comme jamais, les Catalans ont commencé la partie avec un pressing tout terrain et un marquage sur Verratti pour empêcher les Parisiens de faire circuler le ballon.

Publicité
Publicité

Ce qui a beaucoup gêné Matuidi et ses coéquipiers. On peut dire que le Barça a passé une première mi-temps parfaite avec deux buts marqués. Le premier dès la 4e minute par Suarez suite à une hésitation de Trapp et le second par un but contre son camp de Layvin Kurzawa à la 41e.

Au retour des vestiaires, Paris semblait avoir être remis de ses émotions et commençait enfin à garder un peu plus le cuir dans ses rangs. Mais la glissade de Thomas Meunier qui provoquait le penalty replaçait le doute dans la tête des joueurs. Messi transformait le penalty obtenu par Neymar qui allait devenir le bourreau des Parisiens (3-0,51e). Le but d'Edinson Cavani, à l'heure de jeu, avait pourtant fait croire aux Parisiens que sans doute le plus dur était fait (3-1,62e). Mais le miracle allait se produire dans les sept dernières minutes.

Publicité

C'est Neymar, sur coup franc magistral, qui allait allumer le feu (4-1,88e). Deux minutes plus tard, l'arbitre allemand sifflait un penalty plus que litigieux sur le plongeon de Suarez que Neymar n'hésitait pas à transformer (5-1,90e). Alors qu'on pensait que le match était fini et que Paris était qualifié, Sergi Roberto touchait le ballon du bout du pied sur un service de Neymar (6-1,94e). Le #FC Barcelone réalisait l'impossible, plongeant le #PSG dans un cauchemar.

Le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi n'en croit pas ses yeux

Le prestigieux président de Paris était plutôt déçu de la mauvaise performance des joueurs, plutôt que de l'arbitrage. "Je n'arrive pas à croire ce qu'il vient de se passer. Prendre trois buts en sept minutes c'est du jamais vu. C'est clair que l'arbitre a aidé Barcelone mais cela n'explique pas tout. Je pense que les joueurs ont raté leur match. C'est tout". #Champions League