Ce n'est pas nouveau, Marco Verratti suscite énormément d'espoirs en Italie. Beaucoup voient en lui le nouveau Andrea Pirlo... à commencer par Pirlo lui-même ! Après le succès du #PSG face au FC Barcelone en huitième de finale aller de la Ligue des champions, le joueur de New York City a envoyé un SMS de félicitations à Verratti. « Marco m’a dit que mon message était celui qu’il avait le plus apprécié. Alors, je lui ai répondu: 'Maintenant, tu es devenu le numéro 1 parce que je suis en train de finir ma carrière.' », révèle Andrea Pirlo dans un entretien accordé à L’Équipe. Une belle marque d'affection et d'estime de la part de l'ancien stratège de l'AC Milan et de l'équipe d'Italie, qui ne tarit pas d'éloges sur le jeune parisien.

Publicité
Publicité

Il voit en lui « le futur du foot italien et européen pour les vingt prochaines années. Il joue plus avec des passes courtes, il dribble beaucoup plus que moi et il conserve plus le ballon. Il est le meilleur joueur italien d’aujourd’hui et de demain ».

Futur successeur de Pirlo à la Juventus Turin ?

C'est aussi parce qu'il possède le profil de Pirlo que Verratti suscite autant l'intérêt de la Juventus Turin. Le club turinois n'a en effet jamais vraiment remplacé le départ du génie italien vers la MLS. Depuis deux saisons, Marco Verratti est ainsi la priorité de recrutement de la Vieille Dame. Mais le Paris Saint-Germain n'entend pas laisser filer son prodige, recruté en Serie B alors qu'il évoluait sous les couleurs de Pescara. L'agent du Hibou, le surnom du milieu parisien, a récemment confié à la presse transalpine que son protégé comptait bien rester au PSG afin de gagner des titres, et pourquoi pas la Ligue des champions.

Publicité

Peut-être dès cette année. Pour cela, le club de la capitale devra confirmer son avantage acquis à l'aller lors d'un déplacement bouillant au Camp Nou en huitième de finale retour de la C1. Marco Verratti sera bien entendu de la partie, suivi de près, sans aucun doute, par un téléspectateur des États-Unis nommé Andrea Pirlo... #Marco Verratii #Football