Une révolution est peut-être en marche dans les coulisses du #Football européen. Tout le monde connait les grands trios d’attaque formés par le #Real Madrid et le #FC Barcelone, les associations de joueurs tel que Messi-Neymar-Suarez et Benzema-Bale-Cristiano font rêver mais elles ne sont pas du goût de l’UEFA. Les sommes dans le monde du football sont devenues colossales, les salaires sont très élevés mais les sommes du marché des transferts le sont encore plus. Des nouveaux records du montant des transferts ne cessent d’être établis. Après Cristiano Ronaldo, Bale et Neymar, le dernier en date est à Manchester United avec la venue de Pogba âgé alors de seulement 23 ans pour un montant de 110 millions d’euros.

Publicité
Publicité

Après six mois à la tête de l’UEFA, Aleksander Ceferin sort donc du silence lors d’un congrès organisé au Portugal. Il est convaincu qu’il faut éviter que les plus grands clubs à l’image du Real Madrid, du FC Barcelone ou encore des grosses écuries anglaises rassemblent les plus grandes stars du ballon rond : « Veiller à ce que les plus grands clubs ne puissent plus réunir tous les joueurs de talent. L’UEFA ne peut pas laisser les petits clubs se faire noyer par la grandeur de certains ». Afin de remédier à ce problème Ceferin veut évaluer le fonctionnement du marché des transferts ainsi que la compétitivité de chaque ligue et est même prêt à débuter un chantier monstre pour instaurer un nouveau système du marché des transferts : « Il ne faut pas avoir peur de toucher aux règles du marché des transferts et développer des mécanismes tels que les taxes de luxe.

Publicité

Pareil pour des limitations dans les effectifs et des règles de transferts équitables ».

Une « luxury tax » à la NBA

Un rapport alarmant datant de janvier pointe les inégalités entre les clubs, ainsi les 15 premiers clubs d’Europe ont gagné 1.514 milliard de d’euros de recettes commerciales et de sponsoring contre seulement 453 millions d’euros pour l’ensemble des 700 autres clubs européens de première division en l’espace de 6 ans. Cela représente une hausse de 148% pour les clubs de l’élite et de 17% pour les plus petits. L’UEFA pourrait donc mettre en place un système de « luxury tax » calqué sur le modèle déjà existant de la NBA. Les clubs dépassant un certain plafond salarial se retrouveraient donc à devoir payer une taxe supplémentaire qui pourrait leur faire très mal. Le Real Madrid et le FC Barcelone dépense près de 50M€ chacun seulement pour la BBC et la MSN, autant dire que la masse salariale de ces deux clubs est énorme en ajoutant les autres joueurs de l'effectif. Une limite du nombre de joueurs dans le club pourrait aussi voir le jour pour obliger les grands clubs à vendre, permettant ainsi que de grands talents ne cirent pas le banc des remplaçants et d’équilibrer la répartition ces talents dans les clubs.