Cinquième du championnat, l'Olympique de Marseille se prend secrètement à rêver d'une qualification européenne la saison prochaine. Pour Rudi Garcia, ce qui paraissait totalement utopique il y a six mois commence à devenir concret. Pour autant, le successeur de Franck Passi est le premier conscient qu'il devra renforcer son équipe pour nourrir les hautes ambitions de l'actionnaire Franck Mc Court. Le plan de recrutement est déjà en marche. Si l'Américain s'apprête à lâcher 100 millions d'euros sur le marché des transferts l'été prochain, la priorité absolue reste de conserver Bafetimbi #Gomis et William #Vainqueur. L'attaquant prêté par Swansea a encore fait preuve de sa grande efficacité en Ligue 1 (16 buts).

Publicité
Publicité

Vainqueur, c'est le Monsieur Plus. Avec lui, l'#OM remporte 57 % de ses matches en championnat. Forcément, ça donne des idées à Garcia. "On souhaite les conserver, mais est-ce qu’on pourra le faire ?", s'est interrogé l'ancien coach de la Roma.

La réponse semble dans la question. Même si la valeur marchande de William Vainqueur est en hausse, selon Transfertmarket (5,5 millions d'euros), la Louve exigerait seulement trois millions. C'est largement dans les cordes financières de l'Olympique de Marseille. L'avenir de Gomis pourrait s'écrire encore plus vite. L'Équipe assure aujourd'hui que les Gallois de Swansea désirent faire l'économie de l'imposant salaire de l'ancien Stéphanois (400 000 euros mensuels). Une aubaine pour l'OM et pour le natif de La Seyne-sur-Mer.

En plus de Gomis, l'OM veut du lourd devant

Reste à savoir quel sera le rôle l'attaquant de 31 ans la saison prochaine.

Publicité

Au-delà de son indéniable expérience du championnat français, "le Baf" ne possède pas l'envergure nécessaire au développement du projet Mc Court. Avec ses nouveaux moyens, l'OM se doit de recruter du lourd en attaque. Le club serait prêt à consacrer 40 % de son enveloppe estivale à cet effet. Problème : les profils recherchés ne sont pas légion sur le marché. Il y a quand-même des noms ronflants qui circulent : Dzeko, Mandzukic ou encore Gameiro, évoqué en largeur dans Le 10 Sport aujourd'hui. Bémol pour l'international français : il n'est pas certain que les supporters du PSG soient prêts à tolérer l'arrivée du Colchonero sur la Canebière. Le Bosnien de la Roma, lui, jouit de stats lumineuses en Série A (21 buts en 29 matches). Il aurait les faveurs de Garcia. Mario Mandzukic peut s'avérer un bon plan, mais il vit une saison compliquée avec la Juve (5 buts).

OM, rendez-vous dans trois mois

Les millions évoqués, les noms cités, ça fait forcément rêver plus d'un fan marseillais. Mais le président Jacques-Henri Eyraud a calmé le jeu sur RTL, récemment : "Moi, je ne rêve pas (d'une star). A Marseille, on a les crampons solidement ancrés, mais on va quand-même essayer de renforcer cette équipe".

Publicité

En février déjà, le nouveau boss s'était évertué à calmer l'enthousiasme potentiellement toxique autour du prochain mercato de l'OM : "Cette saison est une saison de reconstruction. On va bâtir les fondations. On a beaucoup à prouver. Le vrai rendez-vous c’est la saison prochaine". Rendez-vous dans trois mois, donc.