Pour la 23ème édition de la Coupe de la Ligue, la ligue professionnelle de football a décidé de délocaliser la finale pour cette édition 2016/2017 au Parc Olympique Lyonnais. Avant que le Matmut Atlantique (Bordeaux) et le stade Pierre Mauroy (Lille) c'est bien le merveilleux outil de Jean Michel Aulas qui a accueilli la finale de cette compétition. Cette année, la finale opposait les deux meilleures équipes du championnat, à savoir le Paris Saint-Germain et l'#AS Monaco auteur pour le moment d'une saison remarquable. Ces deux clubs avaient demandé respectivement 12 000 et 6 000 places pour leurs supporters, autant dire que cela est peu par rapport à la capacité du stade (59 000 places).

Publicité
Publicité

Et pourtant le stade fut plein pour assister à la victoire du PSG sur les monégasques avec une victoire écrasante 4-1 avec des buts de Cavani (x2), Di Maria et Julian Draxler. Cela aurait pu juste être une belle fête...

Des ultras parisiens ont fait preuve d'un acte de vandalisme au Parc OL

Près de 100 sièges ont été cassés, tagués, arrachés, avec notamment des WC complètement éclatés et des mots "d'amour" (insultes) adressés aux lyonnais. En effet pendant et après la rencontre certains supporters parisiens, une minorité bien heureusement ont décidé de se pénaliser eux mêmes en agissant de manière complètement stupide comme le montre ce tweet de Jay Edward correspondant RMC dans le Rhône :

La ligue française de football condamne bien évidemment ces gestes, et fait savoir que le Paris Saint-Germain devra rembourser en intégralité les frais des dommages causés par ses supporters.

Publicité

Les ultras parisiens ont fait également savoir par le biais d'un communiqué qu'ils présentaient leurs excuses et seraient prêts à prendre les mesures les plus sévères à l'encontre des fautifs, à savoir l'exclusion totale de leur association.

Le président de Lyon, Jean Michel Aulas n'est pas resté sans voix à cela : « Dans le contrat de location de mise à disposition du stade, il y avait ces cas de figure. Et puis, il y a les assurances. Mais ça ne remplacera pas cette vision que j’ai eu en visitant les lieux, des lieux de désolation » s'est ainsi exprimé de manière choqué JMA.