Le #FC Barcelone perd tout espoir de décrocher le titre de la Ligue des Champions dans la dernière saison de Luis Enrique en tant que manager. Les Blaugranas voient tout espoir s’envoler avec un match nul 0-0 face à la #Juventus lors de la deuxième manche des quarts de finale mercredi soir au Camp Nou.

Publicité

Avec Gigi Buffon dans le but de la Juventus, les Italiens ont exécuté leur jeu à la perfection en créant une défense solide qui n'a jamais vacillé. Pour Barcelone, ce fut une performance animée dans laquelle ils n'ont jamais abandonné. Mais contrairement à la fragile défense du PSG, marquer trois buts contre une équipe de la Juventus qui n'a encaissé que deux fois dans l'ensemble du tournoi était presque impossible. Le manager du FC Barcelone, Luis Enrique, avec un 11 de départ complet choisit une formation 4-3-3, remplaçant ainsi le 3-4-3 qu'il avait choisi d'utiliser au match aller. Pendant ce temps, le chef de la Juve, Max Allegri, a utilisé le même 11 qui a triomphé résolument à Turin la semaine dernière. Il était évident dès le début que la Juventus allait avoir leurs chances à la première minute de la rencontre, car les Catalans étaient forcés de sortir pour essayer de marquer.

Publicité

Ainsi, Gonzalo Higuain et Juan Cuadrado se sont rapprochés du but catalan, mais Lionel Messi a eu la première chance réelle du match quand une balle est tombée sur lui. Malheureusement, son tir a tourné vers l'angle droit.

Publicité

FC Barcelone - Juventus : Giorgio Chiellini et Leonardo Bonucci, une défense de choc

Luis Enrique a fait son premier changement, en présentant un quatrième avant-centre, Ainsi, Paco Alcacer a remplacé Ivan Rakitic. Barcelone avait la possession totale et a commencé à se rapprocher du but, tandis que la Juventus se contentait de s'asseoir et de jouer à leur force défensive.Le deuxième bon regard de Messi sur le but de Buffon est venu peu de temps après lorsque ce dernier était hors de sa ligne, et n'ayant qu'à guider une volée entre deux défenseurs de la Juventus, l'Argentin a plutôt tiré sur la barre transversale. La chance manquée résume la frustration de Messi. La défense de la Juventus formait un mur devant les buts de Buffon. Neymar n'a jamais été autorisé à passer un moment de paix en possession de la balle, car il y avait toujours deux ou trois maillots Juve à la poursuite. Ce jour-là, il n'y aurait pas de miracle tardif alors que la campagne européenne de Barcelone prenait fin, mais les efforts donnés ont encore été appréciés par ceux du Camp Nou, qui ont supporté leur équipe hors du terrain malgré une élimination décevante. #Ligue des champions