Aujourd'hui, le sport mais en particulier le #Football est touché par deux mouvements : celui des Hooligans et celui des #ultras. S'ils ont à l'origine été amalgamés par les amateurs de football, les médias et le grand public, ils ont toujours chercher à se différencier les uns des autres. Mais les hooligans et les ultras font-ils partie d'un même mouvement ? La réponse est non. Si nous devions définir un hooligan, nous dirions que c'est un adepte d'un sport usant de la violence lors d'une rencontre sportive. Le hooligan va utiliser le prétexte du match de football pour se battre; lorsqu'un hooligan vient assister à un match, on sait à l'avance qu'il va se battre.

Publicité
Publicité

Les Ultras, eux, peuvent être définis comme des groupes de supporters qui se trouvent en général dans les tribunes derrière les gardiens de buts, là où les places sont les moins chères pour s'adonner à des encouragements fanatiques pour leurs clubs. Ces deux mouvements sont bien distincts, ils ne sont pas apparus aux mêmes endroits et pour les mêmes raisons. Mais d'où viennent alors ces deux mouvements et quelle est la différence entre les deux ?

Ultras et Hooligans : Les origines de ces deux mouvements

Les Hooligans et les Ultras n'ont pas vu le jour dans le même pays. Selon certains chercheurs, le mot "hooligan" a été mentionné pour la première fois dans les rapports de la police londonienne en 1898 en référence à un ivrogne irlandais, Patrick Hooligan. Mais le hooliganisme en soit est apparu pour la première fois en 1885 pendant un match entre Aston Villa et Preston North End.

Publicité

On remarquera directement la violence causés par les hooligans qui iront jusqu'à agresser sauvagement un joueur de Preston. Malgré une absence des hooligans dans l'entre-deux-guerres, ils feront un retour remarqué après la Seconde Guerre mondiale et le phénomène hooligan touchera une grande partie des clubs anglais en 1970. Les Ultras, eux, vont voir le jour en Italie dans la seconde partie des années 1960. La naissance des Ultras est le résultat d'un profond changement dans la société italienne. Les jeunes désirent s'émanciper de leurs parents et c'est dans les stades que l'on va voir ce modèle se reproduire; les jeunes qui sont les plus fervents supporters vont former leurs propres groupes et commencer à s'installer dans les tribunes derrières les gardiens de buts, là où les places sont les moins chères. Le premier groupe à voir le jour et à se revendiquer ultra est La Fossa Dei Leoni du Milan AC mais ce mouvement prendra de l'ampleur et des groupes ultras verront le jour dans plusieurs pays en Europe et même sur d'autres continents.

Publicité

En France, les jeunes vont s'inspirer des italiens pour animer les tribunes et vont donner naissance au Commando Ultra.

Les différences entre les Hooligans et Les Ultras

Mis à part leurs origines qui sont différentes, les hooligans et les ultras se distinguent sur plusieurs choses. Il y a tout d'abord la question de la réputation; les hooligans aujourd'hui sont une des figures les plus méprisés du monde occidental, ils sont perçus comme des meurtriers depuis le drame du Heysel où les hooligans anglais avaient écrasés les supporters de la Juventus faisant 39 morts et 454 blessés.

Les Ultras pour leur part jouent un rôle différent dans un stade. Ce sont des fans invétérés qui font partie de la vie du club; dans certains pays nous retrouvons même les meneurs des ultras dans les administrations des clubs afin de se mettre d'accord pour les chorégraphies qui auront lieu (exemple de l'Etoile Rouge de Belgrade avec les Ultra Boys dont le meneur est membre de l'administration du club). Mais leur rôle principal est d'encourager leur équipe même si la plupart du temps, nous retrouvons des chansons très choquantes à l'encontre des adversaires et des fois, il se peut qu'il y ai des dérapages entre les groupes d'ultras. Mais nous avons souvent été témoins d'ambiances électrisantes crées par les ultras.

Le mouvement des ultras est surtout un mouvement de jeunes. On note également qu'une dimension politique est présente chez les hooligans. Contrairement aux ultras, les hooligans défendent la plupart du temps des partis d'extrême droite (exemple des hooligans de la Lazio Rome qui affichent leur sympathie pour le régime Nazi). Nous pouvons aussi ajouter que ce sont deux mouvements que l'on ne va pas forcément retrouver dans les mêmes pays; le mouvement ultras n'a pas pris en Allemagne, en Angleterre, aux Pays-Bas et en Belgique aussi. La culture hooligan dominait dans ces pays. La limite n'est parfois pas claire du point de vue de la violence mais il faut voir qu'une culture ultra existe avec un style vestimentaire etc... Mais pour ce qui est de l'hooliganisme; une idéologie politique se cache derrière et c'est à partir de là qu'il faut voir cette distinction. #Holligans