55 ans ! Cela faisait 55 ans que l'immense joueur qu'était #Oscar Robertson avait accompli un record que bien des observateurs considéraient inatteignable. C'était sans compter sur #Russell Westbrook, véritable phénomène de foire de cette saison régulière de #NBA. En 1962, Oscar Robertson avait réussi à totaliser 41 triples-doubles (à savoir, compter dix ou plus dans trois catégories statistiques différentes) dans une même saison. Un exploit que ni Magic Johnson, ni Michael Jordan, ni Lebron James n'avait réussi à approcher. 55 ans plus tard, Oscar Robertson, 78 ans a assisté à ce que personne ne croyait possible auparavant... Personne sauf Russell Westbrook.

Publicité
Publicité

Cette saison, Russell Westbrook l'a mené avec un seul mot d'ordre : "Why not ?". Pourquoi n'arriverais-je pas à battre ces records que personne ose évoquer ? Avant cette nuit du dimanche 9 avril 2017, "Russ" avait ainsi validé une saison avec trois lignes statistiques à plus de dix unités (31.7 points, 10.4 passes décisives, 10.7 rebonds). De plus, le meneur de jeu d'Oklahoma City totalisait 41 triples-doubles dans la saison 2016-2017, soit exactement le même nombre qu'Oscar Robertson. Le Pepsi Center de Denver était plein à craquer, prêt à être témoin d'un moment historique.

Un scénario parfait pour Russell Westbrook

Le match commence très mal pour les Thunder d'Oklahoma City. Très vite menés par l'équipe du Colorado (les Denver Nuggets), on imaginait que le record tomberait peut-être une autre fois.

Publicité

Cependant, Russell Westbrook enchaîne points, rebonds et passes décisives jusqu'à entamer un comeback pour son équipe. Une dernière passe décisive dans le quatrième quart-temps concrétise l'exploit de "Mr. Triple-Double" : Le joueur entre dans l'histoire de la NBA ! Non-content de ce simple record, Westbrook termine la partie de la plus belle des manières : avec un panier à trois-point à la dernière seconde du match qui offre la victoire à son équipe. Le joueur termine avec des statistiques impressionnantes : 50 points, 16 rebonds et 10 passes décisives. Monstrueux. "C'est incroyable, commente-t-il à la fin du match. C'est quelque chose dont je ne pouvais même pas rêver quand j'étais gamin. Je tiens à remercier mes coéquipiers, les coachs, ma famille, les fans et Dieu de cette bénédiction."

Westbrook MVP ?

Russell Westbrook fait un grand pas en avant dans la course au MVP (le titre du meilleur joueur de saison régulière). Etant notamment à lutte notamment avec James Harden, on peut estimer que le résultat fasse peu de doutes aujourd'hui, tant la performance individuelle du numéro 0 d'Oklahoma City est immense. La délibération pour le titre de MVP se fera dans quelques semaines.