Boris Diaw et Rudy Gobert pour Utah, Tony Parker pour San Antonio, Ian Mahinmi pour Wasington, Kévin Séraphin pour Indiana et Joffrey Lauvergne pour Chicago se sont tous qualifiés en play-offs, au terme d'une saison éprouvante. Pour certains, leur rôle dans leur équipe est majeur et remporter le graal est un réel objectif. Pour d'autres, celui-ci est moindre mais leur désir est, sans doute, identique. Après 2 matchs dans ce premier tour des play-offs, les performances des français sont-elles satisfaisantes, décevantes ? Tour d'horizon.

Boris Diaw et Rudy Gobert, Utah Jazz

Forts d'une saison régulière réussie avec une cinquième place à l'Ouest à la clé, Utah affronte les Clippers de Los Angeles dans ce premier tour des play-offs.

Publicité
Publicité

Dans une confrontation qui s'annonce serrée et équilibrée, la place de nos "frenchies" dans le collectif de Utah est primordiale. Ainsi, Rudy Gobert est un titulaire indiscutable dans la raquette du Jazz et Boris Diaw, arrivé en provenance de San Antonio cet été, a été titulaire à 33 reprises cette saison. Leur coach, Quin Snyder, compte énormément sur eux. Après deux matchs, la confrontation est rude et les deux équipes ont chacune remporté un match.

Rudy Gobert, après une saison régulière énorme s'est qualifié pour la première fois en play-offs. L'attente autour du pivot français est considérable et ces phases finales lui permettront peut-être à accroitre son influence dans le jeu des Jazz. Mais, personne ne s'attendait à ce qu'il se blesse dès le match 1 et ce après seulement 17 secondes de jeu...

Publicité

Le français a du rentrer aux vestiaires et a vu son rêve de play-offs écourté. Espérons qu'il s'en remettra rapidement et qu'il pourra revenir prochainement pour aider sa franchise à aller le plus loin possible.

De son côté, Boris Diaw a été titularisé lors du match 1 et 2. Son expérience des grands matchs, sa vision du jeu et son efficacité en sont les principales raisons. Son coach lui fait confiance, et il a bien raison. Dimanche dernier, Utah s'est imposé dans le match 1 (97-95) et Diaw y a bien contribué. 7 points, 6 passes et 4 rebonds en moins de 23 minutes de jeu. Dans un match 2 où Utah a eu plus de mal, l'intérieur français s'est moins mointré. Résultat, 7 points, 3 passes et 1 rebond.

Tony Parker, San Antonio Spurs

Deuxièmes derrière les Warriors, les Spurs affrontent les Grizzlies de Memphis dans un premier tour plutôt abordable. Emmenés par un Kawhi Leonard sensationnel depuis le début de la saison, mais aussi par un collectif toujours bien huilé, San Antonio est un candidat sérieux au titre cette année.

Publicité

Après deux confrontations, les Spurs, comme attendu, mènent 2-0 et ont littéralement dominé Memphis sans leur laisser la moindre chance d'esperer une simple victoire.

Et, comme toujours, Tony Parker répond présent quand il s'agit de moments importants à négocier dans une saison longue, où il a moins joué et aussi moins marqué. Mais son importance dans le collectif Texan est toujours la même, indispensable. Dans un match 1 maitrisé de bout en bout par San Antonio, Parker s'est sublimé avec pas moins de 18 points et un 2/2 à longue distance en moins de 22 minutes. La deuxième confrontation fut du même acabit pour le meneur français puisqu'il a totalisé 15 points. Pas mal, pour un joueur de 34 ans. Espérons qu'il continue à aider son équipe au fil de ces play-offs pour espérer glaner un nouveau titre #NBA.

Ian Mahinmi, Washington Wizards

Opposés aux Hawks d'Atlanta après leur quatrième place à l'issue de la saison régulière, les coéquipiers de Ian Mahinmi ont comme objectif de passer ce premier tour des play-offs. Et pour l'instant, tout est réuni pour l'atteindre, ce but. Deux matchs et deux victoires nettes grâce à un collectif rondement mené par Scott Brooks, entraîneur de la franchise.

Ian Mahinmi, lui, n'est pas de la partie depuis le début des ces play-offs. Blessé à plusieurs reprises cette saison, l'intérieur français s'est blessé au mollet gauche il y a quelques jours, à la fin de la saison régulière. En phase de reprise, Ian espère revenir pour le match 4 de ce premier tour. Et son coach aussi.

Kévin Séraphin, Indiana Pacers

Septièmes à l'Est à l'issue de la saison régulière, les Pacers affrontent Cleveland et l'ogre Lebron James dans ce premier tour. Pas facile. Après deux matchs, pas de surprise. Indiana est mené 2 manches à 0 malgré un Paul George énorme depuis le début de la série. Esperons pour Kévin et sa franchise qu'ils pourront revenir dans cette confrontation en remportant le match 3, même s'ils font face à une impressionnante équipe des Cavaliers.

Dans le match 1, Séraphin a terminé la partie avec 8 points et 3 rebonds et a bien participé à la belle performance des Pacers qui se sont inclinés d'un petit point. En moins de 12 minutes de jeu dans le game 2, Kévin a marqué 6 points, a délivré 1 passe et a pris 4 rebonds. Deux matchs assez satisfaisants pour notre français, qui ne bénéficie pas d'un temps de jeu extrêmement élevé.

Joffrey Lauvergne, Chicago Bulls

Dernier qualifié à l'Est avec sa huitième place, Chicago affronte les Celtics de Boston qui ont, eux, créé la surprise en terminant premiers de la conférence, devant Cleveland. Et après deux matchs, Boston est en grande difficulté. Menés 2-0 par des Bulls en réussite emmenés par un énorme Butler depuis le début de la série.

Pour Lauvergne, arrivé d'Oklahoma il y a peu, la situation est plus compliquée. Fred Hoiberg, le coach des Bulls, ne le fait pas encore jouer puisqu'il n'a disputé aucune minutes dans ces deux premiers matchs. Mais le joueur français ne désespère pas et espère qu'il aura la chance de participer à ces play-offs pour apporter sa pierre à l'édifice. A voir par la suite.

NBA - The Decision "3.0" : LeBron James prolonge à Cleveland

JO 2016 : absence d'Evan Fournier, le DTN s'explique !