Entre le FC Barcelone et le #Real Madrid, le sprint final est plus serré que jamais. Après la 37ème journée, les deux clubs sont en effet à égalité en tête du classement. Sur la pelouse de Las Palmas, le Barça a conservé sa place de leader en s'imposant 4-1 grâce à grand Neymar, auteur d'un triplé et d'une passe décisive. Même score pour la Casa Blanca qui recevait le FC Séville. Un match négocié avec sérieux, remporté notamment grâce à une excellente entame de match. Après une vingtaine de minutes, les hommes de Zinedine Zidane menaient déjà 2-0 grâce à Nacho et #Cristiano Ronaldo. A la réduction du score de Stevan Jovetic en début de seconde période, le Real Madrid a répondu par des buts signés Cristiano Ronaldo et Toni Kroos.

Publicité
Publicité

« Gagner la Liga n’a rien de facile en Espagne. Chaque jour, nous nous rapprochons un peu plus, nous continuons à prendre des points. Il nous reste deux matchs et nous allons tenter de poursuivre sur ce chemin », a souligné Zinedine Zidane à l'issue de la rencontre.

Des attaques envers le Real Madrid

Dans ce contexte, tous les moyens sont bons pour mettre la pression sur l'une ou l'autre équipe. Ainsi, aujourd'hui, le camp catalan accuse l'arbitre de la rencontre Real Madrid-FC Séville d'une trop grande mansuétude envers #CR7. Ce qui est en cause, c'est un coup à la nuque que Cristiano Ronaldo a asséné à Clément Lenglet en fin de première période. L'ancien joueur de Nancy s'est alors écroulé, mais l'arbitre n'a pas bronché. Quotidien pro-Barça, El Mundo Deportivo n'hésite pas à utiliser des mots forts.

Publicité

« Les éternelles et scandaleuses faveurs arbitrales accordées au Real Madrid gardent l’équipe de Zidane en vie dans cette liga. L’arbitre a gracié Cristiano Ronaldo, qu’un carton aurait privé du match de mercredi contre le Celta Vigo », assure le média espagnol.

Le Real Madrid a son destin en main

Auteur dimanche soir de son 400ème but sous le maillot merengue, Cristiano Ronaldo sera donc bien présent lors des deux prochaines rencontres décisives en Liga : dès mercredi sur la pelouse du Celta Vigo, puis dimanche pour la 38ème et dernière journée avec un déplacement du côté de Malaga. Lors de cette dernière journée, le FC Barcelone ne devrait pas avoir trop de souci à disposer d'Eibar au Camp Nou. S'il veut remporter son premier titre de champion d'Espagne depuis cinq ans, le Real Madrid devra donc prendre au moins quatre points lors de ces deux derniers matches.