Révélation par un score de 0-0, 3-0 (tirs au but) du pays qualifié à la Coupe des confédération (2017). Le #Chili marque aux buts grâce à Claudio Bravo. Un match passionnant dès le début, avec une première occasion, dès la sixième minute. Une passe décisive d'Alexis Sanchez, dans l'axe à l'attention de Vargas, qui se présentait seule face au gardien portugais Rui Patricio. Une action que ce dernier a su contrôler au dépend de l'attaquant chilien.

Quelques instants plus tard, une nouvelle passe de Cristiano Ronaldo, somptueuse à l'avantage de son coéquipier [VIDEO]André Silva. Action qui a perdu en objectivité face à Claudio Bravo, numéro 7 chilien.

Publicité
Publicité

Deux opportunités qui ont certainement démontré la valeur de ces deux meilleures défenses.

Mais au fil de ces actions fulgurantes, on est passé par des moments monotones. Des efforts dont chacune des équipes n'a pas sus tirer partie. Face aux résultats, l'enjeu était de mise avec une prolongation aux tirs au but.

A Kazan (Russie), l'espoir était du côté du double champion d'Amérique du Sud, le Chili, qui a su se qualifier pour la finale, face à l'une des deux équipes Allemagne-Mexique. Une rencontre qui aura lieu à Saint-Pétersbourg, ce dimanche.

Un face à face décisif

Des occasions ce sont présentées au cours du temps réglementaire, mais le Chili s'est montré plus entreprenant. Des actions qui ont permis à la Roja d'être qualifiée. Plus offensante face aux Portugais, elle aurait pu, dans la continuité, prendre l'ascendant par une double occasion incroyable.

Publicité

Du côté chilien, sur la 113 ème minute, un penalty n'a pas trouvé preneur. A la 119 ème minute, le ballon a frappé une seconde fois la transversale, par un shoot de Rodriguez. Vidal heurta, de son côté, le poteau droit, peu avant. Ce jeu a valu aux chiliens l'avantage du Tir au but. Un instant sous l'auspice de Claudio Bravo. Capitaine de la Roja, il a été recruté, l'été dernier, par Josep Guardiola. Une transaction qui s'est montée à 20 millions d'euros malgré une saison à Manchester City, très difficile. Il a du laisser sa place, en 2017, à Willy Caballero. On retiendra son jeu décisif vis à vis du Portugais André Silva (7), depuis le début du match.

C'est au moment des tirs au but que le chilien a excellé. Les trois premières tentatives de contre des portugais, n'ont été qu'une formalité pour ce joueur expérimenté. Les tirs en direction de Rui Patricio sont restés dans les annales de cette Coupe des Confédérations.

(Vous pouvez partager cet article sur les réseaux sociaux, en copiant l'adresse de la barre de navigation et en la collant sur la rubrique Lien de votre message). #Portugal #Football