Vendredi soir à Rennes, le spectacle était de mise. Lors d'un match amical censé permettre de préparer le déplacement à venir en Suède, les Bleus de Didier Deschamps ont fait exploser le Paraguay. Des sud-américains semblent-ils venus en touristes du côté de la cité bretonne, tant les Bleus ont fait parler la poudre. A commencer par #Olivier Giroud, auteur de l'ouverture du score sur un excellent centre d'Ousmane Dembélé (6ème). Le buteur d'Arsenal a remis ça deux fois (13ème et 69ème), lui permettant d'inscrire son premier triplé en équipe de France. Un coup du chapeau chez les Bleus, du jamais vu depuis David Trezeguet en 2000. Avec désormais 26 réalisations chez les Bleus, Olivier Giroud égale Sylvain Wiltord dans la grande histoire des buteurs tricolores....

Publicité
Publicité

et revient à une longueur de Karim Benzema. Offensifs, les Tricolores ont fait vivre un calvaire à la défense paraguayenne, complètement dépassée, surtout en fin de match. Moussa Sissoko (76ème) et Antoine Griezmann (77ème) en ont alors profité pour participer à la fête et s'offrir une belle « manita » plus que rassurante avant les échéances à venir.

Une équipe de France offensive et solide

Régulièrement discuté en équipe de France, malgré son efficacité, Olivier Giroud savourait cette victoire et son triplé à sa juste valeur. « Les pseudo-débats ne retiennent pas mon attention, ne m’intéressent pas. Aujourd’hui je suis un homme heureux. J’essaie de faire mon travail et de prendre plaisir avec cette équipe, qui, je vous l’assure, est formidable », a confié, tout sourire, l'attaquant d'Arsenal.

Publicité

Ce dernier entend donc tout faire pour garder sa place au poste d'avant-centre de l'équipe de France, clairement menacée par l'émergence de Kylian Mbappé. Le jeune attaquant de l'AS Monaco n'a pas foulé la pelouse rennaise vendredi soir, Didier Deschamps ayant choisi de le préserver après une douleur ressentie durant l'entraînement quelques jours avant la rencontre. Le sélectionneur des Bleus s'est logiquement montré satisfait du résultat, mais aussi de la manière. « C'est une bonne dynamique, c'est une bonne chose avant d'aller en Suède, où ce sera un tout autre match. Je tiens à dire merci pour l'ambiance au stade et autour de notre hôtel. Il y avait beaucoup de ferveur, de passion, de soutien. Tout était réuni », a expliqué le sélectionneur des Bleus face à la presse. Un Didier Deschamps déjà plongé dans le prochain match face à la Suède vendredi prochain.

La France à l'assaut de la Suède

Une rencontre beaucoup plus importante que celle face au Paraguay puisque celle-ci comptera dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 2018 en Russie.

Publicité

Après les rencontres aller de ces éliminatoires, les Bleus occupent la tête du groupe A, trois points devant la Suède et quatre devant la Bulgarie. Autant dire qu'une victoire vendredi soir en terre suédoise rapprocherait un peu plus les hommes de Didier Deschamps de la Russie. A l'inverse, une victoire des compatriotes de Zlatan Ibrahimovic relancerait complètement ce groupe A, avec deux équipes à égalité à quatre rencontres de la fin. Pour cette rencontre, le sélectionneur tricolore devrait afficher une équipe sensiblement identique à celle aperçue ce vendredi à Rennes. En défense, la charnière centrale Umtiti-Koscielny n'a pas été inquiétée. Sur les côtés, Sidibé et Mendy sont en train de gagner leurs galons. Décevants, Pogba et Griezmann devraient tout de même être alignés. Ce devrait également être le cas d'un trio offensif particulièrement inspiré avec Payet, Dembélé et Giroud en pointe. Avec, si besoin, la possible entrée en jeu de Mbappé... #Football #Equipe de France