Alors que beaucoup s'attendaient à une #draft monotone, celle-ci nous a réservé quelques surprises ... Dans la nuit de jeudi à vendredi, à 1h30 heure française, a eu lieu comme chaque année lors de l'inter-saison #NBA, la draft. De jeunes basketteurs sortants des universités américaines, ou encore des joueurs internationaux repérés par les scouts des différentes franchises NBA se sont rassemblés au Barclays Center de Brooklyn pour vivre un tournant de leur carrière sportive. Malgré le peu de suspens pour les deux premiers picks, Markelle Fultz chez les Sixers de Philadelphie après un trade de picks entre les Boston Celtics (ancien propriétaire du premier pick), et Lonzo Ball pour les Los Angeles Lakers, la suite de la draft a été beaucoup plus dynamique qu'annoncée.

Publicité
Publicité

Certes, le but principale de la draft est d'attribuer à chaque équipe n'ayant pas atteint les phases finales, plus communément appelés playoffs, un joueur de leur choix dans un ordre spécifique. Mais beaucoup de négociations ont lieu lors de cette fameuse draft. Des rumeurs d'échanges de joueurs, d'échanges de picks de draft, ou autres, animent aussi pleinement cette nuit. Après beaucoup de rumeurs d'échanges entre plusieurs équipes, la première bombe tombée fut celle annonçant le départ du joueur all-star des Bulls de Chicago, Jimmy Butler, accompagné du 16eme pick de la draft, en direction des Minnesota Timberwolves, en échange de deux joueurs, Zach LaVine et Kris Dunn, ainsi que le 7eme pick de cette même draft. D'autres échanges auront lieu lors de cette soirée, bien qu'ils soient secondaires.

Publicité

Une nouvelle fierté pour la France

La satisfaction française de la soirée est celle de Frank Ntilikina, joueur de la SIG de Strasbourg en Pro A. Etant alors toujours en lice pour devenir champion de France de basket, un dilemme se posait face à lui, assister à la draft et manquer le dernier match des finales de Pro A ? Ou faire l'impasse sur la draft et jouer ce match ? Bien heureusement pour lui, une solution a été trouvée et la NBA ainsi que son club ont trouvé l'accord de lui privatiser un jet afin de faire l'aller retour entre New-York et Chalon-sur-Saône pour qu'il puisse satisfaire ses besoins d'assister à la draft ainsi que de jouer le match 5 des finales.

Alors arrivé à New-York pour la draft, les estimations le voyaient être sélectionné par Dallas en tant que 9eme choix. Mais cela ne se produira pas, car les Knicks de New York le prennent en 8eme place. Joueurs internationaux habituellement hués par les fans Newyorkais, Ntilikina fut acclamé par ceux-ci. De bonne augure pour la suite de sa carrière ? Seul lui pourra nous le démontrer.

Publicité

Drafté en 8eme position, Frank Ntilikina devient alors le français drafté le plus haut en NBA, il devance ainsi Joakim Noah, choisi en 9eme position par les Chicago Bulls en 2007. Cette draft annonce la couleur de l'inter-saison NBA, qui risque d'être mouvementée par de nombreuses rumeurs qui s'avéreront peut-être vraies au fil du temps ... #Sport