Il en avait fait part à ses dirigeants et aux supporters la veille de la demi-finale de l'Europa League face à l'Ajax d'Amsterdam, et la tendance semble se confirmer. Si Maxime Gonalons est un pur produit du centre de formation Lyonnais, celui qui aurait pu ne jamais devenir joueur de #Football professionnel après son staphylocoque doré contracté à l'été 2008 est aujourd'hui le symbole d'un Olympique Lyonnais qui fait confiance à ses jeunes et à son centre de formation. L'international français, qui affiche 8 sélections au compteur mais n'a plus goûté aux joies de l'équipe de France depuis le mois de juin 2015, va pourtant quitter son club de toujours cet été.

Publicité
Publicité

Maxime Gonalons, le symbole de la formation Lyonnaise

Présent dans le groupe professionnel de l'Olympique Lyonnais depuis la saison 2009 - 2010, Maxime Gonalons et ses 270 matchs en Ligue 1 est le capitaine d'un olympique lyonnais qui continue, saison après saison, de conquérir les premières places du championnat et de représenter la France sur la scène continentale. Si cette année, le club a quelque peu déçu ses supporters avec une médiocre 4ème place, Maxime Gonalons a pointé du doigt les ambitions insuffisantes de ses dirigeants, qui s'apprêtent à laisser partir un Alexandre Lacazette impérial l'an dernier, en plus du départ record de Corentin Tolisso au Bayern de Munich. Des déclarations qui n'ont pas plu à son président, Jean Michel Aulas, qui a donc décidé de ne pas renouveler un contrat expirant en juin 2018.

Publicité

Le capitaine lyonnais ne souhaitant pas quitter son club sans une sécurité financière, il s'est donc mis en quête d'un nouveau point de chute dès cet été.

Un départ vers l'Angleterre plutôt que l'Italie ?

Si de nombreux clubs italiens se sont intéressé au récupérateur olympien tout au long de ces dernières saisons, on pense notamment au Napoli, très proche de signer le français en 2015, ou encore à la Roma qui se serait rapproché de son agent cet été, il semblerait que son profil intéresse également la Premier League. Une offre de 4.5 millions d'euros aurait d'ailleurs été formulée par le club de Newcastle, dont l'entraîneur connait bien les qualités de récupération et l'impact physique que peut apporter Maxime Gonalons. Rafael Benitez était en effet aux commandes de Naples lorsque le club s'intéressait de prêt au milieu lyonnais, avant de prendre la tête du Real Madrid puis de Newcastle. Et il semblerait que cet intérêt soit de nature à rassurer un Gonalons en quête de reconnaissance. #OL #Mercato