Changement d'entraîneur, réorientation de la politique sportive et financière et bouleversements à prévoir dans l'effectif : l'#AS Saint-Etienne s'apprête à vivre une intersaison mouvementée et décisive en vue de la réussite de son projet futur. Dotés de moyens financiers limités, les dirigeants Stéphanois vont devoir se montrer malins afin de renforcer leur effectif tout en évitant les grosses dépenses, et ce même si Bernard Caïazzo a évoqué le début d'un cycle d'investissement plus important lors des saisons à venir. L'inflation des prix du marché devenue exorbitante, rares sont devenus les clubs possédant des moyens suffisant pour rivaliser avec les plus grosses écuries.

Publicité
Publicité

Dans cette optique là, si les dirigeants verts se tournent activement vers les étages inférieurs comme nous l'évoquions précédemment, ils n'en oublient pas moins de prospecter également dans l'élite. Et plus précisément, du côté de la jeunesse montante du #Football Français. Ainsi, des contacts ont été noués avec le jeune milieu offensif Caennais Yann Karamoh (19 ans, 35 matchs en Ligue 1, 5 buts et 4 passes décisives). Devenu international espoir cette saison, le natif d'Abidjan est très convoité puisque Monaco, Lille, Nice et de nombreux clubs étrangers le suivent aussi de près, mais tel qu'il l'a révélé lors d'un entretien accordé au site goal.com, seul le club du Forez a pour l'instant noué un contact avec le joueur, ses représentants et les dirigeants Malherbistes.

Yann Karamoh ira dans un club où il pourra jouer

Souvent comparé à M'baye Niang ou Thomas Lemar pour sa précocité et son club formateur, l'ancien joueur du Racing Club de France ne serait pas insensible aux avances que lui ont fait les dirigeants ligériens, tout en démentant tout contact avec l'AS Monaco, à l'inverse de ce qu'affirmaient les récentes rumeurs. Confirmant l'existence de contacts directs avec les verts, il fit part lors de cette entrevue de la volonté du club de l'intégrer à ce nouveau projet.

Publicité

La volonté de Yann Karamoh est claire, il veut jouer et franchir un pallier en signant dans un club au projet sportif supérieur à celui de Caen: "Je ne sais pas si j’irai à Saint-Étienne, à Monaco ou ailleurs mais si j’avais le choix, j’irais dans un club où je jouerais." Reste à connaître les prétentions Caennaises pour un joueur à qui il ne reste qu'un an de contrat. Si Saint-Etienne semble avoir une longueur d'avance sur le dossier, les verts devront se montrer persuasifs, tout en nommant rapidement un technicien capable d'appuyer un projet qui pour l'instant, ne comporte pas de pilote. #Mercato