Publicité
Publicité

Le feuilleton de cet été côté Hexagone se nomme Marco #Verratti. La presse sportive en fait l'un de ses sujets les plus brûlants de ce #Mercato estival. Les médias français en particulier suivent de très près l'évolution de cette affaire. Bien que la possibilité de voir Marco Verratti rejoindre le Barça ne date pas d'aujourd'hui, le club en fait a des yeux sur le milieu parisien depuis au moins deux ans, le transfert de l'italien vers la Catalogne n'a jamais été aussi proche. On a déjà assisté à plusieurs épisodes de ce long feuilleton. Les acteurs ont tour à tour étaient cité en France et ailleurs, et beaucoup de choses ont été rapportées sur les dires et les intentions de chaque personnage.

Publicité

La dernière nouvelle rapportée hier était relative aux déclarations du joueur à un journaliste de la Gazzetta dello Sport. « Étant donné que je ne dois pas partir à tout prix, je veux voir si cette fois ils vont faire une grande équipe » aurait déclaré Verratti. Mais ce qui est étrange est que le journal Mundo Deportivo a publié un article dans lequel il affirme que le joueur aurait dit : « Je n’ai parlé à personne ». Alors qui croire ? Dans toute cette confusion un journaliste français du Parisien, Dominique Séverac, s'est prononcé sur le cas Verratti.

Un départ sous condition !

La logique est toute simple. Pour qu'un joueur part vers un club quelconque il faut d'abord que ce club l'achète. Pour l'acheter il faudrait commencer par soumettre une offre. Cette condition s'applique dans le cas Verratti.

Publicité

Il faut une offre du Barça pour prétendre acheter Verratti. Le journaliste a commencé par expliquer que le PSG ne peut pas laisser partir son joueur dans pareille situation. Pourquoi le FC Barcelone ne fait pas d'offre ? Séverac reconnait que le Barça veut bien s'offrir le milieu parisien mais où est son offre ? Le journaliste souligne aussi que pour le président parisien, c'est aussi une question d'honneur. Le joueur ne peut pas faire n'importe quoi ou dire n'importe quoi pendant qu'il fait la bronzette à Ibiza. C'est pas à Verratti seul de décider. Même si le journaliste avoue que le PSG ne serait pas tout à fait contre le départ de l'italien néanmoins il y a des règles et un code de bonne conduite à tenir. À commencer par le Barça [VIDEO] qui doit soumettre une offre officielle s'il veut vraiment s'attacher les services du joueur de 24 ans.Tout est dit ou presque !

Le journaliste a donné une synthèse intéressante concernant ce dossier. Ce que les fans des deux clubs attendent serait plutôt une déclaration officielle du joueur italien qui mettrait fin à toute cette confusion et à ce feuilleton. Affaire à suivre ! #FC Barcelone