Décidément, rien ne va plus pour #Cristiano Ronaldo ! La star de la Casa Blanca, qui est récemment devenu père pour la seconde fois grâce à une mère porteuse, aura sans doute bien du mal à profiter sereinement de son bonheur familial puisqu'il traverse actuellement une véritable tempête judiciaire. Comme #Lionel Messi avant lui, CR7 fait l'objet d'une enquête pour fraude fiscale. En décembre 2016, lorsque son nom avait été cité pour la première fois dans l'affaire des "Football Leaks", Cristiano Ronaldo avait nié en bloc ces accusations et assuré qu'il était bien à jour vis-à-vis du fisc. Mais ces dénégations n'ont pas empêché le parquet de Madrid d'engager des poursuites contre l'attaquant portugais.

Publicité
Publicité

L'avocat de CR7 s'en prend à Messi

Pour Maître Antonio Lobo Xavier, l'avocat du footballeur, Cristiano Ronaldo a commis une erreur involontaire. "Je n'admets pas une fuite devant l'impôt. Ronaldo et ses conseillers ont estimé que 20% du total des droits à l'image concernaient l'Espagne, ils n'ont rien caché" estime l'avocat. Afin d'appuyer ses propos, il n'a pas hésité à enfoncer Lionel Messi : "Le cas de Messi et des autres joueurs poursuivis par le fisc espagnol est complètement différent parce qu’il s’agit de joueurs qui n’ont rien déclaré du tout." Mais le parquet de Madrid, qui a déposé une plainte pour quatre délits présumés contre le Trésor public, ne l'entend pas de cette oreille et a déclaré dans un communiqué officiel : "Cristiano Ronaldo a profité d'une structure créée en 2010 pour dissimuler au fisc les revenus générés en Espagne par les droits à l'image, ce qui suppose un non-respect volontaire et conscient de ses obligations fiscales." La fraude s'élèverait à 14 768 897 euros.

Que risque Cristiano Ronaldo ?

CR7 encourt une peine de prison allant de un à cinq ans, et assortie d'une lourde amende.

Publicité

Cette possible sanction pourrait causer un grand préjudice à sa carrière. Cependant, s'il écope d'une peine d'emprisonnement de moins de deux ans, Ronaldo sera sûrement laissé libre ainsi que le veut l'usage en Espagne. C'est d'ailleurs pour cette raison que Lionel Messi, pourtant condamné pénalement à 21 mois d'emprisonnement et à une amende de 2,09 millions d'euros, a finalement échappé à la prison. Selon son avocat, Cristiano Ronaldo, qui estime lui aussi que son cas est tout à fait différent de celui de Messi, ressentirait "une terrible sensation de tristesse et d'injustice". Pas sûr que la justice espagnole se montre sensible à ses états d'âme... #Real Madrid