Le transfert était acté depuis le début du mois de juin, un accord avait été (trop ?) rapidement trouvé entre les deux clubs de l'Olympique Lyonnais et du Fenerbahçe, ne restait plus qu'à s'entendre avec l'agent du joueur, Jean-Pierre Bernès. Mais comment un élément majeur de l'équipe lyonnaise (30 matchs, 8 buts et 5 passes décisives cette saison) a t il pu être libéré aussi facilement de son contrat par l'OL, et ce contre 4 petits millions d'euros ?

Une mauvaise adaptation au système Lyonnais

L'Olympique Lyonnais fonde une grande partie de sa notoriété sur la réussite de son académie, avec un système de détection et de pré-formation des jeunes joueurs sans équivalence dans l'hexagone.

Publicité
Publicité

Cela a pour conséquence de former, dès le plus jeune âge, les futurs professionnels du club à une mentalité et un système de jeu qui leur sont propres. Habitués à évoluer ensemble, les jeunes gones se connaissent par coeur et se trouvent les yeux fermés, en témoigne par exemple la complicité affichée entre les milieux de terrain Jordan Ferri, Corentin Tolisso et l'attaquant Alexandre Lacazette. Mathieu Valbuena, de par son jeu tout en dribble et en provocation balle au pied, ne s'est jamais vraiment intégré à ce collectif depuis son arrivée il y a deux ans. Baladé à droite puis à gauche de l'aile lyonnaise, le meneur de jeu, malgré d'honnêtes performances, n'a jamais réussi à devenir indispensable.

Une mentalité particulière et une atmosphère difficile ?

Arrivé auréolé d'un statut de star après une très belle année lyonnaise (seconde place derrière le PSG, éclosion de nombreux jeunes du centre) et un salaire plus que conséquent (on parle d'un demi-million d'euros par mois), Mathieu Valbuena a tout de suite dû faire face à un environnement hostile, puisqu'il venait concurrencer directement Nabil Fékir, révélation de la saison.

Publicité

Le joueur étant également connu pour son côté "star" et ne pas se laisser marcher sur les pieds, on imagine facilement que tout n'a pas été rose tous les jours dans le vestiaire. Si l'on ajoute à cela son passé de joueur de l'OM, club peu apprécié des supporter rhodaniens, l'intégration n'a pas été des plus simples.

Une affaire qui traîne et qui pousse à l'exil

Enfin, dernière raison, et non des moindres, Mathieu Valbuena traîne depuis plus d'une année maintenant son affaire de Sex-tape. Si elle n'a pas eu pour conséquence, comme pour l'ancien de la maison Karim Benzema, de le black-lister de l'équipe de France, elle a semble t-il profondément marqué le joueur. Celui-ci a connu un passage à vide sportif de plusieurs mois, avec en point d'orgue sa non participation à l'Euro 2016, raison qui l'avait poussé à revenir dans son pays. Un pays qu'il quitte aujourd'hui avec un soulagement apparent, en espérant trouver en Turquie un soutien populaire qui s'est souvent refusé à lui dans sa carrière. #Football #Mercato