Si le #Mercato d'été 2017 a déjà commencé depuis plusieurs jours, les rumeurs de transfert en Ligue tardent à se concrétiser. La faute dans un premier temps aux velléités de départs de nombreux joueurs majeurs des deux effectifs. Le Paris Saint Germain sort d'une saison compliquée, où les recrues ont eu du mal à s'acclimater, et avec des résultats sportifs en baisse par rapport à la saison précédente (deuxième de Ligue 1, sorti en quart de finale de Ligue des Champions par Barcelone après une victoire 3-0 à domicile). Cela inciterait plusieurs cadres à demander leur départ, comme l'ont déjà fait Marco Veratti ou encore Javier Pastore. De son côté, l'Olympique Lyonnais a terminé très loin du podium et de la troisième place, occupée par l'OGC Nice, et ratera donc la prochaine campagne de Ligue des Champions.

Publicité
Publicité

A un an de la coupe du monde en Russie, les joueurs aspirant à l'équipe de France ont besoin d'exposition et de matchs référence au plan européen, d'où une volonté de départ exprimée par de nombreux joueurs (Tolisso et Valbuena déjà partis, Lacazette, Gonalons ou encore Ferri en recherche de club).

Jean Michel Aulas ouvre grand la porte au PSG

Suite au vrai - faux départ d'Alexandre Lacazette pour l'Atletico de Madrid, interdit de recrutement pour cet été, l'#OL recherche un nouveau point de chute pour son attaquant international, auteur de 28 buts la saison dernière en Ligue 1. Des propositions concrètes semblent avoir été émises d'Angleterre, mais ce n'est pas la seule piste explorée par le club. Jean Michel Aulas s'est récemment adressé par voie de presse à son homologue parisien, en lui précisant qu'il ne s'opposerait pas à un départ de sa star si le #PSG était prêt à proposer une offre "au moins égale à celle des autres clubs" (on parle de montants de l'ordre de 60 millions d'euros).

Publicité

Dans la même interview, il ajoute d'ailleurs que pour lui, l'argent généré par les transferts devait rester en Ligue 1, au risque de renforcer les concurrents européens.

Le retour d'un ancien Lyonnais en difficulté à Paris ?

De son côté, le Paris Saint Germain souhaite également se débarrasser de plusieurs joueurs en difficulté dans la capitale. Si le club a déjà demandé un montant indécent pour son international brésilien Lucas Moura (40 millions d'euros, soit son prix d'achat il y a 3 ans), d'autres joueurs pourraient quitter le club pour des sommes beaucoup plus accessibles. Hatem Ben Arfa par exemple, ancien prodige lyonnais, n'a que très peu joué cette saison, après un retour en France réussi avec l'OGC Nice. Entrant dans sa dernière année de contrat, il se murmure dans les couloirs du parc des princes qu'un chèque de 5 millions d'euros devrait suffire pour convaincre ses dirigeants de le libérer. Une aubaine pour un club comme l'Olympique Lyonnais, qui avait déjà essayé de l'attirer en 2016, et pour un président qui, on le sait, apprécie beaucoup le joueur. Suffisant pour esquisser un début de collaboration entre les deux clubs ?