Côté français, Roland-Garros a cette année accouché d'un résultat global contrasté. Si les femmes ont obtenu leur meilleur résultat d'ensemble depuis 1994 avec trois joueuses en 1/8ème de finale et deux en 1/4 de finale, les hommes ont quant-à-eux déçu avec une élimination dès le premier tour pour le chef de file de la délégation tricolore, Jo-Wilfried Tsonga et l'absence de représentant français en 1/4 de finale, une première depuis 2010. #Wimbledon est donc l'occasion rêvée pour eux de se rattraper. Faisons donc le point sur les chances françaises avant le début de cette édition 2017.

Gasquet et Pouille plutôt que Tsonga et Monfils ?

N°1 français mais aussi demi-finaliste à Wimbledon en 2011 et 2012, Jo-Wilfried Tsonga devrait logiquement être la plus grande chance française pour le tournoi londonien cette année.

Publicité
Publicité

Toutefois, son élimination au premier tour Porte d'Auteuil et au deuxième tour au Queen's, seul tournoi joué par le Manceau sur gazon cette saison, en font un joueur en manque de confiance et qui ne présente donc aucune garantie avant d'aborder ce troisième Grand Chelem de l'année. Néanmoins, le Français reste un très grand joueur, capable de battre les meilleurs à tout moment et encore plus dans les grands rendez-vous, comme il l'a déjà montré à de nombreuses reprises. Ainsi, s'il est loin de faire partie des favoris, Tsonga pourrait tout de même jouer les trouble-fête à Londres cette année. Cela paraît plus compliqué pour Gaël Monfils, qui n'a jamais caché son désamour pour le jeu sur gazon. Eliminé par Gasquet au premier tour à Halle, auteur d'une saison moyenne et n'ayant jamais dépassé le troisième tour du Grand Chelem londonien, on voit mal comment le Parisien pourrait créer la surprise à Wimbledon cette année.

Publicité

Richard Gasquet et Lucas Pouille constituent donc les meilleurs chances tricolores sur les courts anglais pour cette édition 2017. Si le premier a souvent bien joué sur herbe, pour preuve ses deux demi-finales sur le gazon du All England Club en 2007 et 2015, le second a quant à lui atteint son premier quart de finale de Grand Chelem ici-même l'an passé. Mais surtout, ce sont les deux joueurs français les plus en confiance avant d'aborder cette troisième levée du Grand Chelem. Le Biterrois vient en effet d'atteindre les demi-finales à Halle, seulement éliminé par le grand espoir du #Tennis mondial, l'Allemand Alexander Zverev, tandis que Lucas Pouille confirme sa saison 2016 exceptionnelle en réalisant une superbe saison 2017, se hissant par exemple en demi-finale du Masters de Monte-Carlo et remportant deux titres dont le dernier il y a seulement 10 jours sur gazon à Stuttgart. Une surface qui réussit donc très bien au jeune Nordiste. Dans le clan français, la surprise pourrait venir de Benoît Paire.

Publicité

Si on connait la fragilité du joueur, ce dernier vient tout de même de se hisser en demi-finale à Stuttgart et pourrait donc se montrer à son avantage sur une surface qui lui correspond plutôt bien, mais pour cela il va falloir que l'enfant terrible du tennis français parvienne à contrôler ses nerfs.

Dans le tableau féminin, Mladenovic est très attendue

Auteure d'un début de saison grandiose avec une demi-finale à Indian Wells et une à Madrid, un quart à Roland-Garros et une actuelle 5ème place à la Race (classement de la saison), Kristina Mladenovic semble évidemment être la meilleure chance française du côté du All England Club. Si la Nordiste n'a jamais excellé en simple à Wimbledon avec pour meilleur résultat un troisième tour en 2015, elle a déjà remporté le tournoi en double mixte en 2013 avec Daniel Nestor et en a atteint la finale en double dames en 2014 avec Timea Babos. Finaliste du tournoi sur gazon de Bois-le-Duc l'an passé, "Kiki" peut donc très bien jouer sur cette surface. Elle devra le prouver tout au long de la quinzaine londonienne qui débute lundi si elle veut pourquoi pas s'offrir son premier titre du Grand Chelem. Mais tous les espoirs français ne reposent pas uniquement sur Mladenovic puisque Caroline Garcia est, elle aussi, en forme ces dernières semaines. Son choix de privilégier, cette saison, le simple au profit du double semble payer puisque elle a atteint son premier quart de finale de Grand Chelem à Roland-Garros le mois dernier avant d'aller jusqu'en demi-finale du tournoi sur herbe de Majorque dont elle était la tenante du titre, preuve de son très bon niveau de jeu sur cette surface. La native de Saint-Germain-en-Laye jouera donc le rôle d'outsider pour cette édition 2017 du tournoi londonien. Malheureusement, pour les autres françaises, cela semble plus compliqué. Si Alizé Cornet a atteint les huitièmes de finale Porte d'Auteuil, elle n'a jamais obtenu de très bons résultats sur gazon, sa saison 2017 ne faisant pas exception à la règle. Eliminée successivement au premier tour à Nottingham puis à Eastbourne, on voit mal comment Alizé Cornet pourrait créer la surprise sur les courts de Wimbledon cette année mais sait-on jamais. La tâche va s'avérer encore plus complexe pour Pauline Parmentier qui, en plus de ne jamais avoir réalisé de grands résultats sur cette surface, effectue une saison 2017 très moyenne avec un seul quart de finale et de nombreuses éliminations au premier tour dont la dernière en lice la semaine passée à Majorque sur herbe.

Les Français ne feront donc pas partie des grands favoris de Wimbledon pour cette édition 2017 mais certains pourraient créer la surprise s'ils venaient à jouer leur meilleur tennis durant cette quinzaine londonienne.