Du 4 au 13 août 2017, Londres accueille les Championnats du monde d'#Athlétisme. À cette occasion, la légende Usain #Bolt, qui fait déjà l'objet d'un documentaire à sa gloire, va tirer sa révérence. Avec ses 8 titres olympiques et 11 sacres mondiaux, c'est un monument du sport qui va s'éclipser des pistes. L'homme le plus rapide de l'Histoire (9"58 sur 100 mètres) revient sur les terres de son superbe triplé olympique de 2012 (100 m, 200 m, 4x100 m) pour un dernier sprint final.

Bolt n'est plus intouchable

Moins dominateur que lors des précédentes saisons, le Jamaïcain aura, cette fois-ci, peu de marge de manœuvre. Pour preuve, « Lightning Bolt » ne se présentera dans l'écrin londonien qu'en tant que 7ème performeur mondial de l'année...

Publicité
Publicité

Son meilleur temps de la saison est un très moyen 9"95 réalisé à Monaco, le 21 juillet dernier.

La référence 2017 est détenue par l'Américain Christian Coleman en 9"82, également auteur de 19"85 sur 200 m. Sa Majesté Usain Bolt sera donc plus que jamais en danger sur la ligne droite. À même pas 31 ans, « L’Éclair » va progressivement s'estomper dans la cité londonienne et, du coup, le monde de l'athlétisme doit se trouver un nouveau porte-drapeau.

Van Niekerk, la nouvelle star de l’athlétisme

Le mieux placé pour prendre la relève se nomme Wayde #Van Niekerk. Son nom ne vous dit peut-être pas grand-chose, pourtant ce Sud-Africain est déjà le roi du tour du piste. Champion du monde du 400 mètres à Pékin (2015), Van Niekerk a fait bien plus que confirmer l'année suivante. En mars 2016, il devient d'abord le premier athlète de l'histoire à passer sous les barres mythiques des 10" sur 100 m, 20" sur 200 m et 44" sur 400 m.

Publicité

Puis, aux JO de Rio, il décroche un éclatant titre de champion olympique sur 400 m en claquant un incroyable record du monde en finale !

Avec un tour chronométré en 43"03, le natif du Cap efface des tablettes Michael Johnson et ses 43"18, qui dataient de 1999. Cette saison, Van Niekerk a chipé un nouveau record du monde à Johnson, sur 300 mètres cette fois. Une distance peu courue certes, mais ces 30"81 réalisés le 28 juin à Ostrava symbolisent l'énorme progression de l'athlète en sprint. En 2017, Wayde Van Niekerk a ainsi porté ses records personnels sur 100 mètres et 200 mètres à 9"94 et 19"84.

Coleman et Makwala, les autres athlètes qui montent

À Londres, le Sud-Africain de 25 ans s'alignera sur 200 m et 400 m. S'il partira des starting-blocks avec le statut de favori, il devra toutefois se méfier de la concurrence. Comme Bolt, il devra faire face à Coleman, mais aussi à Isaac Makwala. Le Bostawanais, autre grande révélation de l'athlétisme, possède en effet la meilleure performance mondiale de l'année sur 200 m (19"77) et la troisième sur 400 m (43"84).

Publicité

Sur la distance reine, Usain Bolt voudra donc faire frapper la foudre une dernière fois, alors que Van Niekerk espère, lui, reprendre le flambeau de l'athlétisme mondial. Les courses de sprints devraient nous offrir spectacle et émotions, vivement le début des Mondiaux !