Publicité
Publicité

Le transfert du joueur emblématique du barça vers le Parc des Princes va mobiliser des fonds considérables pour le club de la capitale. La clause libératoire demandée par le club catalan s’élève à 220M d’€. Et si le transfert se réalise, il pourrait bien faire l’affaire de l’Etat français également. Les retombées fiscales sont estimées à environ 400M d’€ réparties sur cinq ans, soit le quinquennat du nouveau Président de la République, une aubaine en ces temps durs.

Le nouveau joueur du PSG sera assujetti à 37M d’€ d’IR

Comme toute personne active et résidente sur le territoire français, le joueur professionnel devra s'acquitter chaque année d'un Impôt sur l’ensemble de ses revenus.

Publicité

Jusqu’ici, la rémunération convenue entre le #PSG et #Neymar serait de 35M d’€ annuels, bien plus que l'offre de Manchester United. Au salaire brut, il faut bien évidemment rajouter les bonus, les droits d’image sur les maillots vendus, les revenus publicitaires. En tout et pour tout, l’attaquant est coté à plus de 60M d’€ par an, avec un impôt sur le revenu (IR) d'environ 27M d'€. Il devra aussi se défaire de toutes les cotisations sociales qui s’élèvent à 10M d’€. L’addition arrive vite à 37M d’€ pour le joueur. C’était le Suédois Ibrahimovic qui payait le plus d’impôt au PSG jusqu'à présent, à la différence que le salaire de ce dernier était plafonné à 19M d’€, soit la moitié de celui de la nouvelle recrue sud-américaine.

Pas d’ISF par contre pour Neymar

Le futur attaquant du PSG peut souffler puisqu’il évite l’ISF tant redouté, pour la simple et bonne raison que cet impôt concerne seulement les grosses fortunes établies en France depuis plus de cinq ans.

Publicité

En tant qu'étranger, Neymar profitera naturellement de l’exonération de l’ISF pendant la durée de son contrat avec le club parisien.

L’addition sera tout aussi salée pour le PSG

Le #Mercato de l’été 2017 coûtera une petite fortune au PSG. Avec le transfert de Neymar, le club devra payer en tout et pour tout 400M d’€. En effet, aux 222M d’€ versés au FC Barcelone, le PSG devra aussi payer 100M d’€ à l’Etat français, sous forme de charges sociales. L’arrivée de Neymar au PSG devrait également augmenter les recettes sur les ventes de maillots. L’impôt sur les bénéfices sera tout autant en hausse. Enfin, si le club veut obtenir les faveurs du Brésilien, il est probable qu’il paye les impôts du joueur en Espagne, une pratique courante pour les clubs. Heureusement pour le PSG que l'arrivée du latéral brésilien Dani Alves [VIDEO] n'ait pas été aussi couteuse.