Publicité
Publicité

A un an de la fin de son contrat, Alexis #Sanchez semble bien décidé à quitter Arsenal. Le Chilien, auteur de 30 buts et 19 passes décisives toutes compétitions confondues la saison dernière ne manque pas de courtisans. Pour récupérer une indemnité de transfert, son club n'a plus le choix et se trouve dans l'obligation de le céder cet été. A moins de le voir partir libre dans un an.

Un temps courtisé par le PSG [VIDEO], Alexis Sanchez ne devrait pas s'engager en faveur du club francilien. Le récent vainqueur du Trophée des Champions se voue corps et âme pour conclure l'épineux et très ambitieux dossier Neymar, qui pourrait aboutir d'ici mercredi [VIDEO].

Publicité

Une aubaine pour Manchester City qui a désormais le champ libre pour s'attaquer à l'ancien joueur du FC Barcelone, piste de longue de Pep Guardiola.

La priorité offensive des Citizens

Incontestablement Manchester City est l'un des acteurs majeurs de ce #Mercato estival. Avec 240 millions d'euros investis depuis l'ouverture du marché des transferts pour Ederson, Benjamin Mendy, Danilo, Kyle Walker, Douglas Luiz et Bernado Silva, aucun club n'a dépensé plus. La somme pourrait gonfler avec l'arrivée d'Alexis #Sanchez, priorité de Pep Guardiola. L'ancien entraîneur du FC Barcelone ferait le forcing pour convaincre Arsène Wenger, auquel Manchester City aurait soumis une offre de 58 millions d'euros, selon le Manchester Evening News. De son côté, le technicien français se serait toujours refusé à céder le Chilien, meilleur joueur d'Arsenal la saison dernière.

Publicité

Le quotidien mancunien croit même savoir que l'idée de voir débarquer Alexis #Sanchez , ferait son bout de chemin dans le vestiaire des Citizens. Le transfert du Chilien, décidé à quitter Arsenal qui ne jouera pas la Ligue des champions la saison prochaine, pourrait même rapidement se conclure. Si l'ancien joueur du FC Barcelone venait à signer avec Machester City, Pep Guardiola ferait face à un vrai casse-tête tactique. Le technicien espagnol dispose de nombreux joueurs de qualité sur les ailes. Avec Leroy Sané, Raheem Sterling, Bernardo Siva voire Kevin De Bruyne et David Silva, la concurrence s'annonce rude. A moins que la potentielle recrue ne soit amené à jouer dans l'axe. Un problème de riche qui sera bien moins compliqué à régler que celui consistant à convaincre Arsène Wenger de céder son joueur. S'il veut récupérer une indemnité de transfert, l'entraîneur français n'a plus vraiment le choix.