Et de sept ! Samedi soir, le Paris Saint-Germain a remporté le septième Trophée des Champions de son histoire. Vainqueur de la Coupe de France, le #PSG affrontait l'AS #Monaco, champion de France en titre, à Tanger (Maroc). Une rencontre qui ouvrait la saison mais qui se déroulait sur fond de deux potentiels transferts majeurs : ceux de #Neymar et Kylian Mbappé, potentiellement les deux transactions les plus chères de l'histoire du football. Le deuxième nommé était lui bien présent sur la pelouse marocaine à la pointe de l'attaque de l'ASM. Une formation monégasque affaiblie par de nombreux départs cet été mais qui se montrait tout de même ambitieuse au moment de disputer ce premier match officiel de la saison 2017-2018.

Publicité
Publicité

Ce sont d'ailleurs les hommes de Leonardo Jardim qui ont mieux négocié la première mi-temps. Plus entreprenants, les champions de France en titre ont profité d'un très beau mouvement collectif et d'un caviar de Youri Tielemans pour ouvrir le score par Djibril Sidibé à la demi-heure de jeu. Un premier but logique, tant Monaco aura gêné Paris durant ce premier acte, à l'image des confrontations directes de la saison passée lorsque les hommes du club du Rocher prenaient le dessus sur ceux de la capitale.

Le PSG prend le dessus sur Monaco en deuxième période

Mais, contrairement à la saison dernière, le PSG a montré qu'il avait du caractère et qu'il était capable de retourner des situations mal engagées. La formation entraînée par Unai Emery a d'ailleurs pu compter sur l'une de ses recrues pour sonner la charge : Daniel Alves.

Publicité

Le latéral brésilien a réussi à égaliser en début de seconde période, mais il ne s'est pas arrêté là. L'ancien joueur du FC Barcelone (et ami d'un certain Neymar) a mis en danger la défense monégasque tout au long de la seconde période. Un esprit conquérant qui a permis à Adrien Rabiot de trouver le chemin des filets peu après l'heure de jeu. Le Paris Saint-Germain passait alors devant au tableau d'affichage. Malgré une belle réaction de la jeunesse monégasque, c'est bien Paris qui a réussi à rester devant jusqu'au coup de sifflet final. Un premier trophée pour le PSG lors de cette saison 2017-2018, et un septième Trophée des Champions (le cinquième de suite) au compteur. Le club de la capitale devient ainsi co-recordman des distinctions dans cette compétition à égalité avec l'Olympique Lyonnais.

Monaco peut résister au PSG

Après la rencontre, Marquinhos s'est arrêté au micro de beIN SPORTS, revenant notamment sur la performance haut de gamme de son compatriote Daniel Alves. « Ça fait du bien parce que c'est un très grand joueur, il peut faire la différence, il a une qualité énorme, il est très intelligent et ça fait du bien pour l'équipe », a confié l’international brésilien.

Publicité

Auteur d'une passe décisive pour son premier match avec Monaco,Youri Tielemans était lui plutôt frustré mais tentait tout de même de rester positif. « On espère vraiment continuer sur la même ligne que l'année dernière, on espère produire le même jeu et j'espère personnellement que ça va se passer de mieux en mieux. On doit être fier de notre prestation, malgré la défaite, on s'est battus jusqu'au bout et c'est ça qu'il faut retenir ». Le PSG, tombeur de son principal rival, va donc aborder la saison de Ligue 1 avec un avantage psychologique. Mais malgré les nombreux départs, l'AS Monaco a montré qu'elle pouvait produire du jeu et tenir tête à un Paris Saint-Germain ambitieux. Un Trophée des Champions qui aura donc lancé parfaitement la saison et l'affrontement entre deux géants du football français et les deux favoris de la saison de Ligue 1.