Publicité
Publicité

Parmi les nombreux départs que dénombre le #Real Madrid cet été, il y en a un qui a étonné : celui de #James Rodriguez. Pas le départ en lui-même, car le Colombien savait très bien qu'avec le retour en pleine de forme de Gareth Bale et l'émergence d'Isco et d'Asensio [VIDEO], il lui fallait partir pour trouver du temps de jeu. Ce qui a étonné, c'est de voir l'ancien monégasque être prêté du côté du Bayern Munich, pour deux ans... contre une indemnité de 5 millions d'euros et une option d'achat de 35 millions d'euros. Plutôt étonnant lorsque l'on sait que le joueur avait été recruté pour environ 80 millions d'euros par le Real Madrid à l'AS Monaco en 2014, après une grande Coupe du monde sous le maillot de la Colombie.

Publicité

James Rodriguez aurait donc perdu de sa valeur durant ses trois années madrilènes.

Petite opération financière du Real Madrid

Cela importe sans doute peu au joueur, qui entend avant tout se relancer. « J’ai signé ici, au Bayern, car c’est un grand club qui reste toujours au top. Je veux gagner des titres ! », a confié le Colombien en conférence de presse. Pour rappel, depuis le début de #Mercato estival, l'intéressé avait surtout été annoncé très proche de la Premier League, avec des clubs comme Chelsea et Manchester United sur les rangs. La Juventus Turin avait également affiché son intérêt, tout comme le Paris Saint-Germain. Mais c'est finalement la présence de Carlo Ancelotti, son ancien coach au Real Madrid, qui a fait pencher la balance en faveur du Bayern Munich.

Publicité

Lors de cette même conférence de presse, les dirigeants bavarois ont d'ailleurs révélé que la signature de James Rodriguez était un souhait du technicien italien.

Du banc du Real Madrid.... au banc du Bayern Munich ?

Si la concurrence a eu raison de lui à Madrid, celle que James Rodriguez va trouver à Munich n'est pas moins fournie et talentueuse. Il y a bien évidemment les cadres de l'effectif, comme Arjen Robben et Franck Ribéry. Vieillissants, certes, mais toujours au rendez-vous. Le Bayern Munich, désormais privé d'un Xabi Alonso néo-retraité, peut tout de même compter sur Renato Sanches, Thiago Alcantara, Sebastian Rudy, Javi Martinez, Arturo Vidal ou encore Corentin Tolisso, arrivé lui en provenance de Lyon. James Rodriguez n'aura donc guère le temps de s'adapter : il devra être performant rapidement sous peine de connaître le même sort qu'au Real Madrid. Et retourner sur le banc de touche, le Colombien n'en a pas vraiment envie...