Il est des étapes qui marquent le Tour. Cette neuvième journée de cette édition 2017 rentrera à coup sûr dans cette catégorie. Car de la chute effrayante de Richie Porte à l'abandon de Démare en passant par les larmes de Barguil, on est passé par beaucoup d'émotions ce dimanche. Retour.

Une étape dantesque sur le papier

Déjà en lisant le profil, on savait déjà que cette étape entre Nantua et Chambéry avait tout pour être mémorable, avec ses 3 cols hors catégorie, dont celui du Grand Colombier par sa face la plus complexe (et inédite) avec des pentes à 22%. Comme quoi il n'y a pas besoin d'aller dans les Alpes ou les Pyrénées pour avoir déjà quelque chose de très costaud, et pas un coureur au départ aujourd'hui ne pourra contredire cela.

Publicité
Publicité

Un scénario improbable

En pratique, on a eu la journée folle que l'on attendait, voire plus encore peut-être, du dramatique à l'héroïque.

Le dramatique, c'est ce pauvre Richie Porte dont la chute effrayante a mis un point final à un #Tour de France qu'il était en mesure de gagner, clairement. Cela s'était encore vu avant sa cabriole où il avait éun peu secoué le groupe des favoris dans le Mont du Chat, ultime difficulté du jour, mais dans la descente, il est parti à la faute, entraînant Dan Martin, heurtant la roche sur le bas côté de la route qu'il a traversée de part en part. Impressionnant. On attend encore à cette heure des nouvelles rassurante de l'australien. Dans ce volet des chutes, on ne passera pas non plus sous silence celle de Geraint Thomas, le premier maillot jaune il y a une semaine, et qui a lui aussi dû se résoudre à l'abandon.

Publicité

L'héroïque, c'est Warren Barguil, parmi les 38 échappés dès le début de l'étape, et qui est parti en solitaire dans le Mont du Chat avant d'être rejoint dans la descente, puis lâché par Romain Bardet avant d'être repris par le petit groupe des favoris emmené par Chris Froome. Et au final c'est à la photo-finish qu'il sera déclaré second derrière Rigoberto Uran qui l'a coiffé du plus petit des boyaux. Terrible pour lui qui était en larme après l'arrivée, pensant avoir gagné.

Bardet marque des points

Du côté des favoris, si l'on a donc perdu Richie Porte, Romain Bardet a quand même marqué des points et ce même s'il a été repris à 2 kilomètres du but après être parti dans la descente du Mont du Chat pour rejoindre Warren Barguil, mais le passage sur le plat lui a été fatal. Reste qu'il a prouvé être au top physiquement dans ce Tour, lui qui est surtout un homme de 3e semaine habituellement.

L'autre qui impressionne tout de même, c'est Chris Froome, qui a fait tout le boulot dans l'ultime montée et qui a, sans lâcher Aru ou Uran, a placé quelques banderilles qui en disent long sur son état de forme.

Publicité

Mais le Tour est encore long.

On notera quand le même temps on a vu les limites du moment de Nairo Quitina, qui perd 1 minute 15 aujourd'hui, et encore plus celles d'Alberto Contador, déficitaire de 4 minutes ce soir.

Reste que c'est Uran qui gagne cette 9e étape à Chambéry, la dernière avant un petit repos bien mérité ce lundi. Il leur faudra bien ça.

Kittel d'un souffle

Kittel prend sa revanche #Sport #Cyclisme