Les passionnés de #Cyclisme l'attendaient avec impatience, il est arrivé. Le #tour de France, le rendez-vous annuel favori des amateurs de vélo a débuté samedi dernier en Allemagne, à Düsseldorf.

Et c'est peu dire que le Tour a démarré sur les chapeaux de roue ! Un contre-la-montre sous la pluie a déjà offert quelques surprises avec la victoire du Gallois, Geraint Thomas, à la grande surprise de tous les observateurs qui s'attendaient déjà à voir son coéquipier Christopher Froome, prendre les rênes de la course. Cette première journée aura également vu l'abandon de l'Espagnol Alejandro Valverde.

Comme lors de la plupart des éditions, les premières étapes sont dédiées aux sprinters, qui attendent la fin de course pour pouvoir faire parler leur talent.

Publicité
Publicité

L'Allemand Marcel Kittel, de la formation Quick Step, s'est adjugé la deuxième étape entre Düsseldorf et Liège tandis que le champion du monde, Peter Sagan, a franchi la ligne en première position ce lundi 3 juillet à Longwy.

Une quatrième étape de baroudeur ?

Avec un peu plus de 190 km en solitaire, le belge Guillaume Van Keirsbulck de l'équipe Wanty-Groupe Jobert aura fièrement mouillé le maillot lors de cette étape. Cela annonce de belles étapes pour la suite. Il n'aura cependant pas pu empêcher le retour du peloton qui l'a avalé à un peu plus de 10 kilomètres de l'arrivé suite au travail des formations de sprinter.

L'arrivée a donc été très disputée et aura vu de nombreuses chutes, une première juste après la banderole des trois kilomètres. Cette chute a porté préjudice au porteur du maillot vert, Marcel Kittel, qui n'a donc pas pu disputer le sprint et conforter son avance de points au classement.

Publicité

C'est finalement le champion de France, Arnaud Demare, qui s'impose devant Peter Sagan et Alexander Kristoff. Il s'agit de la première victoire d'un sprinter français depuis celle de Jimmy Casper en 2006.

L'ancien champion du monde Mark Cavendish a également chuté de façon spectaculaire quelques mètres avant la ligne après un coude à coude avec Sagan, qui suscite de nombreuses critiques.

Bientôt la montagne

Dès demain, mercredi 5 juillet, le parcours s'élève. Nous devrions donc assister à un tout autre type d'étape, beaucoup plus vallonné. Assisterons-nous à de premières bagarres entre les leader ? Le maillot jaune va-t-il changer d'épaules ? Christopher Froome sera-t-il aussi fort que l'an dernier ? On se rappelle encore ses péripéties de l'an dernier. Les équipes devront tout de même économiser leurs forces avant de réellement commencer à batailler dès ce samedi, dans les Alpes.

Le maillot jaune est donc pour le moment toujours porté par Geraint Thomas. #Sport