Publicité
Publicité

222 millions d'euros (hors fiscalité)... C'est le transfert historique que s'apprête à réaliser le #PSG. Mais si les dirigeants parisiens sont prêts à sortir le chéquier pour lever la clause libératoire de #Neymar, ceux du FC Barcelone cherchent par tous les moyens à éviter que ce dernier quitte le navire catalan. L'#UEFA devient donc le dernier recours du club (ac)culé.

Le marché des transferts est en train de vivre un été de tous les records. Exit le cas Neymar, des clubs tels que Manchester City ou le Milan AC (pour ne citer qu'eux) ont fait exploser leur tirelire respective. Les sommes estivales dépensées ont de quoi faire tourner les têtes des plus démunis alors que le mercato est encore loin d'avoir fermé ses portes.

Publicité

Nul doute que les représentants du Fair Play Financier garde un oeil attentif sur les transactions démentielles de cet été. Et si jamais l'UEFA n'était pas assez vigilante, celle-ci peut désormais compter sur le FC Barcelone...

En effet, les dirigeants catalans plaqués dos au mur par l'argent Qatari sur le dossier Neymar, réfléchissent très sérieusement à saisir différentes autorités européennes afin de faire capoter ce qui deviendrait le plus gros transfert jamais vu jusque là. Javier Tebas, président de la Liga s'est d'ailleurs montré effaré par l'éventualité de cette affaire. Il n'a pas hésité à menacer le PSG dans une interview du média catalan Mundo Deportivo : « Ce transfert viole les normes du fair-play financier de l’UEFA et les normes de la concurrence de l’Union Européenne. Nous allons le dénoncer à l’UEFA. Si elle ne fait rien, nous irons voir les tribunaux suisses de la concurrence, Bruxelles, et nous n’écartons pas de saisir les tribunaux français et espagnols. Nous n’attendrons pas, nous le ferons immédiatement. »

L'UEFA ne peut pas s'opposer au transfert mais elle reste vigilante et prête à punir s'il le faut

Quant à elle, l'UEFA reste plus mesurée. Même si elle s'est dit prête à punir les clubs qui ne respecteront pas les règles, celle-ci a signifié qu'elle ne peut pas empêcher les clubs d'acheter.

Publicité

Andrea Traverso, qui est le responsable du Fair Play Financier, a ainsi déclaré : « Le PSG doit respecter les règles du FPF comme tous les autres en Europe. il est très difficile de juger ce type d’opération par avance. Ils peuvent prévoir de vendre un, deux, trois ou quatre joueurs pour un montant équivalent ou supérieur. On fera les comptes à la fin ». Il a poursuivit en précisant que « si un club achète, on suppose qu’il a fait ses comptes. Dans le cas contraire, il sera puni. Mais nous ne pouvons pas l’empêcher d’acheter », propos relayés par la Gazetta dello Sport.

RMC parle d'obligations de dégraissage si Neymar devait venir du côté du PSG, afin de respecter les règles du FPF. Paris aura jusqu'au 31 janvier 2018 pour faire en sorte de présenter des comptes en équilibre auprès de l'UEFA. La radio française évoque que la moitié du transfert de la star brésilienne devra être récupérer en vente pour rendre le projet faisable.

Autres articles sur BlastingNews :

Mercato - PSG : La capitale française se prépare à recevoir Neymar ! [VIDEO]

Mercato : Accord trouvé entre le PSG et Neymar ! [VIDEO]

PSG : Les fans catalans ne veulent plus de Neymar ! [VIDEO]