Tous les deux ans, le monde du #Football est en émoi. Les regards sont rivés vers la Coupe du Monde ou vers l'Euro. Et pourtant, un an avant l'organisation de la Coupe du Monde en Russie, certains férus du ballon rond auront peut-être suivi avec attention la #Coupe des Confédérations. Alors que commence le Tour de France, cette compétition encore trop méconnue aura tenu en haleine les amateurs de football après la fin des différents championnats européens.

Cette réunion de grandes nations regroupe les vainqueurs des divers tournois continentaux ainsi que le vainqueur de la dernière Coupe du Monde et l'organisateur de la suivante.

Publicité
Publicité

C'est d'ailleurs en Russie que s'est tenue cette compétition sur deux semaines. Si elle est encore peu suivie, la Coupe des Confédérations a vu apparaître de nouvelles règles lors des matches. En effet, en plus de la possibilité pour les équipes de pouvoir effectuer un quatrième changement lors des prolongations, c'est surtout en matière d'arbitrage que le tournoi a fait naître des critiques. L'arbitrage vidéo a en effet été utilisé pour la première fois lors d'un tournoi majeur.

Alors que certains envisagent une Coupe du Monde avec encore plus de participants, cette décision d'utiliser la vidéo a donc suscité de vives critiques, notamment dû au fait que l'attente est longue entre le moment où l'arbitre demande l'utilisation de celle-ci et la décision de ses collègues devant l'écran. Certains aspects de cette règle seront donc à revoir pour l'an prochain.

Publicité

Une équipe B allemande prometteuse

Fin mai, le sélectionneur allemand surprend beaucoup d'observateurs en convoquant de très jeunes joueurs pour la Coupe des Confédérations. Il se permet alors le luxe de ne pas reprendre des piliers de l'équipe tels que Manuel Neuer, Matts Hummels, Mario Götze... Il veut pouvoir observer ces jeunes talents à un an de la future Coupe du Monde.

Et on peut dire qu'il s'agit d'une stratégie payante pour Joachim Löw. Après des débuts plutôt laborieux contre l'Australie (victoire 3-2) et contre le Chili (1-1), la Mannschaft déroule contre le Cameroun (victoire 3-1), écrase le Mexique en demi-finale (4-1) et s'adjuge le tournoi à nouveau contre le Chili (1-0) sur un but de Lars Stindl. Lors de la demi-finale, les Chiliens avaient battus la Seleçao portugaise (0-0, 3-0 tab.).

Même s'il y a encore beaucoup de choses à travailler, on peut se dire que cette équipe allemande, à laquelle on pourra rajouter toutes ses stars dans un an, fera à nouveau partie des favoris en juin 2018. #Allemagne