Publicité
Publicité

Tout le monde l'attendait avec impatience hier, samedi 5 août, lors des mondiaux d'#Athlétisme à #Londres : le roi #Usain Bolt. En effet, l'athlète le plus titré de l'histoire des Jeux olympiques avec pas moins de huit médailles d'or remportées en sprint et de l'histoire des championnats du monde grâce à ses onze victoires, vit sa dernière saison aux championnats du monde à Londres. Alors qu'il s'imposait en tant que favori sur le 100 mètres, Bolt a été battu hier par deux américains, dont son ennemi juré Justin Gatlin. Un coup dur pour le recordman jamaïcain qui se vantait dans les médias : "Je veux terminer invaincu ! J'entends dire que je ne serais pas le favori, mais je démontrerai que c'est un pronostic erroné." Et d'ajouter : "Oui après je me retirerai. C'est bien de pouvoir s'arrêter quand on est au top !"

Une triste médaille de bronze

La foule en délire l'attendait comme le messie et pensait sûrement vivre un des moments les plus incroyables de l'histoire de l'athlétisme, mais il n'en fut rien.

Publicité

Après un départ raté qui lui a certainement coûté quelques précieuses demi-secondes, Usain Bolt parcourt ses derniers 100 m pour finalement terminer en troisième position avec un temps de 9"95 dominé par son rival de toujours l'américain Justin Gatlin avec 9"92 et son compatriote Christian Coleman avec 9"94.

Un vainqueur controversé

La victoire de Justin Gatlin contre "La Foudre" Usain Bolt n'a guère été appréciée par le public, et les 60 000 spectateurs du stade olympique de Londres ne se sont pas gênés pour le faire savoir. L'athlète américain devient champion du monde du 100 m sous les hués et pour cause : ce sprinteur a créé la polémique en 2006 lorqu'il a été suspendu de toute compétition pendant huit ans pour cause de dopage. Après avoir fait appel, sa peine a été réduite à quatre ans.

Publicité

Une mauvaise réputation qui lui colle encore et toujours à la peau pour les fans de la discipline. Malheureusement, il faudra encore du temps au public pour oublier ce triste passage... Gatlin deviendra un habitué des huées à chacune de ses apparitions. Et cela a encore été le cas hier, lorsque le roi Usain Bolt s'est incliné face à l'ex-dopé...

Une défaite amère...

Toujours perçu comme un tricheur aux yeux du public, Gatlin finira sa course pour devenir le grand vainqueur de cette finale du 100 m. Pour la première fois depuis 2008, le plus grand sprinteur de tout les temps vient d'être battu... le jour où il décide d'arrêter sa carrière. Confiant et acclamé par le public, celui qui s'imposait comme le patron quelques secondes avant la course ne sera malheureusement pas le plus rapide. Certainement déçu mais fairplay, Bolt félicitera Gatlin en le serrant dans ses bras. Loin de lui voler la vedette, le nouveau champion du monde américain savourera sa victoire seul dans la quasi-indifférence des spectateurs occupés à acclamer la star de la discipline Usain Bolt pendant son tour d'honneur.

Publicité

Une scène totalement surréaliste...

Malgré une foule en délire, le jamaïcain qui a peiné pour se positionner troisième de la course a bien du mal a dissimuler sa déception. Celui qui va prendre sa retraite à 30 ans part sur une défaite. Un scénario difficile à imaginer pour le champion et les fans. Le roi déchu saluera le public londonien stupéfait, qui a mis de nombreuses secondes à s'en remettre. Mais c'est le sourire aux lèvres que le jamaïcain prendra un dernier bain de foule. Son rival Justin Gatlin ira même jusqu'à se prosterner devant lui...

Avant de quitter le stade, Usain Bolt s'excusera pour cette "sortie ratée" au micro du speaker. Mais ses fans ne lui en veulent bien évidement pas, et pour eux, il reste le plus grand sprinteur de l'histoire !