Le FC Barcelone vient tout juste de prendre une claque monumentale par le Real Madrid et les Blaugrana recrutent dans le même temps le milieu international brésilien Paulinho, récemment élu "le pire joueur de l'histoire de Tottenham" pour 40M€ à Guangzhou Evergrande. Incompréhensible ? Vraiment. Pourtant, le club d'Ernesto Valverde, fraîchement nommé au poste d'entraîneur, avait bien lancé sa pré-saison en s'offrant des victoires de prestige notamment contre le Real Madrid et la Juventus de Turin en amical. Mais quand les choses deviennent plus "sérieuses", le #Barça s'écroule, et c'est bien ça le problème.

Mais que ce passe-t-il à Barcelone ?

La fin d'une institution et d'un modèle pour le #Football mondial tout simplement.

Publicité
Publicité

Le FC Barcelone a profondément changé son mode de pensée et tend à devenir (ou est déjà) une "multinationale" du football. Alors que le club Catalan marchait sur l'eau depuis 2008, les fondamentaux du club ont changé et l'ont conduit à ce qu'il est actuellement. En effet, la formation de jeunes joueurs était au coeur de l'identité footballistique barcelonaise, et c'est ainsi que le FC Barcelone est devenu l'une des équipes les plus fortes et les plus influentes au monde.

Xavi, Puyol, Piqué, Messi, Busquets, Iniesta et pour ne citer qu'eux, sont devenus les joueurs qu'ils sont ou ont été grâce à un système de formation exceptionnel et ont fait la fierté de tout un peuple pendant plus d'une décennie. Aujourd'hui, si on regarde les derniers joueurs à être sortis du centre de formation Catalan, la fameuse "Masia", le niveau est, disons-le, à des années lumière des Messi, Xavi & Co.

Publicité

D'autres joueurs prometteurs du centre de formation ont été "sacrifiés" au profits de joueurs étrangers, on pense notamment à Deulofeu par exemple, balloté de Séville jusqu'aux rives de la Merseyside à Everton alors que son club avait préféré se tourner vers Alexis Sanchez (parti depuis à Arsenal) puis Neymar, récemment cédé au Paris Saint-Germain. Aujourd'hui, de retour, Deulofeu semble avoir une carte à jouer, au même titre que Denis Suarez ou Rafinha, mais ont-il le niveau ?

Un mercato désastreux

Au fur et à mesure que les années passent, le FC Barcelone perd peu à peu ses cadres qui ont fait de lui la légende d'il y a quelques saisons de cela. Et aussi surprenant que cela puisse paraître, ils ne sont pas remplacés ou des joueurs d'un niveau sont conviés à prendre leur place. Daniel Alves par exemple, qui avait dû quitter le club en 2016 par la petite porte après 8 années de bons et loyaux services (391 matchs sous le maillot barcelonais) n'a vu son poste remplacé par un latéral droit de formation que deux ans après son départ (Nelson Semedo recruté à Benfica cet été).

Publicité

C'est Sergi Roberto, milieu relayeur de formation qui a dû assurer tant bien que mal l'intérim au poste de latéral droit puisque Luis Henrique, prédécesseur d'Ernesto Valverde estimait qu'Aleix Vidal (ex. Séville) n'avait pas le niveau requis pour jouer au Barça au même titre que Douglas (ex. São-Paulo).

Le cas Lucas Digne interpelle également. Alors que le Paris Saint-Germain cherchait un moyen de se débarrasser du latéral gauche international français en le cédant à la Roma, le FC Barcelone en a fait sa doublure pour Jordi Alba. Il semble bien difficile de concevoir qu'un joueur ayant du mal à s'imposer au Paris Saint-Germain puisse avoir le niveau pour évoluer au FC Barcelone. D'autres joueurs ont également déçu et ont montré leurs limites dans le jeu : Arda Turan, Jérémy Mathieu, Paco Alcacer, André Gomes ... Des recrutements ambitieux à première vue mais qui ressemble maintenant plus à des erreurs de castings qu'autre chose. Bien regonflé grâce aux 220M€ pour le transfert de Neymar au Paris Saint-Germain, le FC Barcelone dispose désormais d'une manne financière non-négligeable pour recruter des joueurs intéressants. Néanmoins, comme pour Ander Herrera, les dossiers Coutinho et Dembélé trainent en longueur et semblent voués à l'échec ...

#Liga