#Didier Deschamps, sélectionneur de l'équipe de France, a dévoilé sa liste pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2018 face au Pays-Bas et contre le Luxembourg. 24 éléments ont été retenus, dont plusieurs attaquants de pointe. Didier Deschamps a ainsi décidé de retenir les deux attaquants d'Arsenal, Alexandre Lacazette et Olivier Giroud. Mais, plus étonnant, Kylian Mbappé est lui aussi de la partie. Ecarté par son club de Monaco en cette période de mercato, le jeune français de 18 n'a plus joué depuis trois semaines. Étonnant donc de le voir dans cette liste, lui qui est désormais tout proche de rejoindre le Paris Saint-Germain. D'autant que Deschamps aurait pu s'en passer en faisant appel à d'autres avants-centre, comme Kevin Gameiro...

Publicité
Publicité

ou #Karim Benzema.

Deschamps veut « protéger » son groupe

Mais non, le sélectionneur de l'équipe de France a une nouvelle fois décidé de se passer des services de l'attaquant du Real Madrid. Une décision que Didier Deschamps a défendu après l'annonce de sa liste. « Il n’y a pas de nécessité particulière. Vous connaissez ma position, rien n’a changé, je me suis déjà exprimé. Je n’ai pas parlé de perturbation, je ne vais pas me répéter sans cesse. Vous savez tout ce que vous avez besoin de savoir », a-t-il confié aux journalistes présents. Comme avant, le sélectionneur des Bleus met donc en avant sa fameuse « cohésion de groupe », qui selon lui serait donc en danger en cas de retour de Benzema dans le groupe de France. Sportivement, le choix passe mal. KB9 évolue en effet à la pointe de l'attaque de la meilleure équipe du monde et réalise un bon début de saison avec le Real Madrid.

Publicité

Contentieux personnel entre Deschamps et Benzema ?

Au-delà de l'aspect sportif, il semble désormais que le contentieux soit personnel entre les deux hommes. Impliqué dans l'affaire de la sextape de Mathieu Valbuena il y a plus d'un an, Karim Benzema avait manqué l'Euro 2016 en France en raison de cette affaire. Mais depuis, KB9 [VIDEO] est de nouveau sélectionnable, selon les propos mêmes de Noël Le Graët, président de la Fédération Française de Football. Pourtant, l'expérience et le caractère d'un Karim Benzema serait sans doute utile à cette équipe de France, battue en Suède et désormais deuxième de son groupe des éliminatoires de la Coupe du monde 2018. Une compétition que Benzema ne vivra sans doute pas sur le terrain, même si la France venait à se qualifier... #Equipe de France