Publicité
Publicité

Chaque année, la Ligue 1 a droit à son lot de surprises. Longtemps leader l'année précédente, l'OGN Nice aura à cœur de jouer à nouveau les troubles-fêtes au sein des "riches" clubs de Ligue 1 que sont le #PSG et l'AS Monaco. Mais les niçois ne seront pas les seuls : 5 autres clubs se sont bien renforcés cette année et devraient eux aussi participer aux festivités. De là à remporter la Ligue 1 2017/2018, il n'y a qu'un pas à franchir...

Olympique Lyonnais : Des crocs à affûter

Fini l'équipe made in Lyon pour l'OL. Le centre de formation est arrivé en fin de cycles et les pépites les plus prometteuses sont parties dans des clubs plus ambitieux (comme Lacazette à Arsenal, ou Tolisso au Bayern pour des sommes records).

Publicité

Pour se bâtir une nouvelle équipe compétitive, le président Jean-Michel Aulas a mis la main au portefeuille et a fait ses achats dans certains des plus grands centres de formation européen. Certes, les Gones ne vont pas voir Neymar débarquer au Groupama Stadium, mais des joueurs en provenance du Real Madrid (vainqueur de la Ligue des Champions 2017), de l'Ajax Amsterdam (finaliste Ligue Europa 2017) ou encore du Beşiktaş pourront peut-être fouler la pelouse lyonnaise dans quelques jours.

Néanmoins, "JMA" n'a pas recruté la star internationale attendue par les supporters, malgré des ventes records. Les jeunes lionceaux devront rapidement prouver leur valeur pour ne pas fâcher les supporters après les nombreux départs.

Publicité

C'est un véritable pari lancé par les dirigeants lyonnais. Et s'il est payant, il pourrait l'être pendant longtemps.

OGC Nice : On prend les mêmes et on recommence ?

Sur la côte d'Azur, il y a deux stars. La première, c'est évidemment Mario Balotelli, un des principaux artisans du podium niçois la saison passée. Et puis il y a Lucien Favre. Arrivé sur le banc il y a un an maintenant, l'entraîneur des aiglons a bouleversé le système de jeu, et lui a donné une dynamique agréable et séduisante. Avec de nombreux cadres et l'expérience de la saison passée, il y a de fortes chances que l'Allianz Riviera voit son équipe rester au top cette année encore.

Mais Nice, sans perdre de talents, n'en a pas non plus gagnés. C'est l'un des clubs qui a le moins garni son effectif cette année, à tort ou à raison ? Sa double confrontation contre l'Ajax Amsterdam a montré de belles choses, mais l'OGC pourra-t-il tenir le rythme toute la saison ? Cela semble se tenir à l'arrivée de quelques joueurs, et à la poursuite des cadres prometteurs, qui risqueraient de partir en cas de non qualification à la Ligue des Champions.

Publicité

Olympique de Marseille : Champions Project 2018 ?

L'OM marque les esprits depuis 6 mois avec ses recrutements intelligents : Payet et Sanson ont vu débarquer au Vélodrome des tauliers pleins d'expérience. Mandanda, Rami, Germain ou l'ancien joueur de Wolfsburg, Luiz Gustavo [VIDEO] seront des recrues importantes pour l'OM qui devrait remanier légèrement son système de jeu cette année. Rudi Garcia, l'entraîneur, pourrait encore décider d'attirer quelques recrues sur le Vieux Port, surtout pour apporter un soutien à un groupe sensible à l'enchaînement des matchs.

Comme Nice, leurs résultats pourraient dépendre du parcours des marseillais en coupe d'Europe. Deux matchs par semaine, et les jambes pourraient vite s'alourdir, surtout dans une défense qui passe la trentaine d'année de moyenne... Les supporters seront un facteur important, eux qui attendent des résultats depuis de nombreuses années. Porter leur équipe ou revivre le calvaire des dernières années, nous saurons bien vite ce qui les attend.

Lille : Chti'pion project ?

Dans l'ombre des équipes plus médiatisées, Lille fait son petit bonhomme de chemin : nouveau propriétaire, nouveau directeur sportif, nouveau stade, nouveau centre d'entraînement... Cela fait beaucoup de nouveautés pour un club habitué aux places d'honneur. L'arrivée de Marcelo Bielsa n'a fait que confirmer les attentes des nordistes : Le LOSC s'apprête à rentrer dans une autre dimension, après sa fin de saison prometteuse. L'entraîneur argentin, armé d'une vague de recrue, devra s'occuper d'une équipe lilloise au visage totalement différent, mais peut être plus affûté.

Comme l'OL, Lille aura beaucoup à perdre (et à gagner) dans les premières journées de championnat où la cohésion entre les anciens cadres et les nouveaux venus sera primordiale. Qu'il s'agisse d'une entente sur le terrain ou dans les vestiaires, les Dogues devront apprendre à parler espagnol et portugais, tant leur équipe s'est renforcée grâce à des joueurs qui viennent d'Amérique du Sud. #Ligue1 #Football