Cette fois c'est fait ! Cent après après la dernière olympiade dans la capitale française, Paris va de nouveau organiser les #Jeux olympiques. En effet, lundi soir, Los Angeles a conclu un accord avec le Comité international olympique afin de se porter candidate pour l'organisation des Jeux olympiques de 2028. La porte-parole du conseil municipal de Los Angeles, Caolinn Mejza, affirme que cet accord devrait être examiné par le conseil plus tard cette semaine. L'accord devrait donc être entériné rapidement et faire de Los Angeles la ville d'accueil des JO 2028, laissant à Paris l'édition de 2024. Un accord qui intervient quelques semaines après que le CIO ait décidé d'un double vote concernant l'attribution de ces deux éditions.

Publicité
Publicité

Très attendu, le vote du 13 septembre prochain à Lima (Pérou) ne sera désormais plus qu'une officialisation de ce que l'on sait déjà. « Heureuse que mon ami, le maire de Los Angeles, fasse un nouveau pas important pour un accord qui fera 3 gagnants : Paris, Los Angeles et le CIO », a salué Anne Hidalgo, maire de Paris, sur son compte Twitter. Los Angeles, en plus des JO 2028, hérite au passage d'une dotation de 1,8 milliard de dollars de la part du CIO. Une « compensation » pour s'être retiré de la course pour 2024 et daigner organiser l'édition de 2028...

Los Angeles aura les Jeux olympiques 2028

« Le CIO se félicite de la décision du Comité de candidature de Los Angeles et est heureux de rendre public le contrat ville hôte », a souligné Thomas Bach, président de l'institution, dans un communiqué. Le CIO, Los Angeles et Paris doivent désormais se mettre autour d'une table afin de signer un accord impliquant toutes les parties.

Publicité

Los Angeles organisera ses troisièmes Jeux après 1932 et 1984. Pour Paris, 2024 sera également la troisième édition après 1900 et 1924. Forcément un immense soulagement pour le comité de candidature, alors que la cité parisienne avait échoué lors de plusieurs candidatures précédentes, notamment pour l'édition de 2012 face à Londres. Cette fois, Paris a monté un dossier encore plus solide, misant sur un important soutien politique (Emmanuel Macron était présent à Lausanne pour défendre le dossier), la jeunesse (les fédérations scolaires et universitaires font partie intégrante du projet #Paris 2024), les infrastructures (la très grande majorité des lieux de compétitions sont déjà existants) et les sportifs de haut niveau (ils sont très nombreux à s'être mobilisés pour défendre le projet Paris 2024).

Des Jeux olympiques dans les lieux les plus marquants de Paris

La candidature de Los Angeles pour 2028, et donc le champ libre pour Paris pour 2024, a logiquement fait réagir beaucoup de sportifs et de personnalités.

Publicité

Ancien Ministre des Sports, Patrick Kanner a salué « une belle et grande victoire pour une aventure collective réussie. Merci aussi à Thierry Braillard et nos équipes ministérielles ». Un bon moyen de rappeler que l'idée de postuler pour cette édition 2024 et le projet qui en a découlé sont nés sous le mandat de François Hollande. Le prédécesseur d'Emmanuel Macron était lui aussi un fervent défenseur des Jeux olympiques à Paris. Dans sept ans, les yeux du monde entier seront donc rivés sur la capitale française. Et plus précisément, sur le Stade de France et le Parc des Princes (football), Roland-Garros (tennis), le Stade Jean Bouin (rugby), Accor Hôtels Arena (basket et/ou handball), le Trocadéro (triathlon, marathon et marche), le Grand Palais (escrime), le Champ de Mars (beach-volley), les Invalides (tir à l'arc) ou encore le Château de Versailles (cyclisme et équitation). Bref, tout pour faire des #Jeux Olympiques 2024 une fête exceptionnelle.