C'est sans nul doute le feuilleton phare de ce #Mercato d'été 2017. Et il ne semble pas vouloir prendre fin. Enfin, l'attaquant vedette et capitaine de l'équipe brésilienne vient de signer un contrat de 5 ans pour s'engager avec le Paris Saint-Germain [VIDEO]. Et pour l'avoir, le club de la capitale française a dû mettre la main à la poche afin de payer la clause libératoire du joueur. 222 millions d'euro, c'est le montant de cette transaction hors norme ; ce qui en fait le transfert le plus cher de l'histoire du football. Mais alors que la star brésilienne annonçait son départ à ses anciens coéquipiers mercredi matin au cours de ce qui fut son dernier entraînement à Barcelone, la grogne était déjà montée tant du côté des supporters Catalans que de celui de la ligue espagnole. Le FC Barcelone a lui préféré prend acte de la décision du joueur.

Publicité
Publicité

La menace de la Liga au Paris Saint-Germain

Dès Mardi soir, avant même l'annonce de #Neymar, la direction de la ligue espagnole criait par la voix de son président, son mécontentement face à cette situation. D'ailleurs, dans une interview surprenante accordée au quotidien espagnol As, Javier Tebas l'assure, si le #PSG venait à apporter la clause libératoire de Neymar la Liga ne l'acceptera tout simplement pas. Il confie même être prêt à porter le dossier devant l'UEFA et les hautes instances du football. Et comme annoncé dans sa déclaration de guerre au PSG et en dépit de l'appel à la retenue lancé par la LFP, la Liga a refusé jeudi matin d'accepter le paiement de cette transaction unique déposé en intégralité par le club de la capitale française.

La LFP riposte à la charge de la Liga

Dans un communiqué de presse publié dans l'après-midi d'hier, la Ligue de Football Professionnel affirme son étonnement face au bras de fer que veut entamer la Liga.

Publicité

Elle appelle d'ores et déjà la ligue espagnole à "s'en tenir au règlement de la FIFA et à ses attributions", et va même encore plus loin en assurant le PSG et Neymar de son soutien. "Les services juridiques de la LFP sont en soutien et à la disposition du Paris Saint-Germain pour que le contrat de Neymar soit homologué dans les meilleurs délais". Dans la foulée ce communiqué, Javier Tebas rétropédale dans un entretien à la radio catalane Rac1 en affirmant cette fois-ci que la Liga ne s'opposerait pas si le Barça acceptait le paiement de la clause. Il faut donc s'attendre à ce dossier faire couler beaucoup d'encre pour un moment encore.

En attendant, celui que certains surnomment le "nouveau Pélé" a été présenté au parc des Princes ce vendredi après-midi. Et pour la première fois, il se confie "mon coeur m'a dit que c'était le moment de signer". Le public parisien se ravit de cette décision. Un nouveau visage s'inscrit dans l'histoire du club [VIDEO]. Affaire à suivre.