Le #PSG devrait éviter un gros coup de massue. Auteur d'un #Mercato plus que dantesque, le club de la capitale s'est attiré les foudres de ses adversaires européens, le FC Barcelone en tête [VIDEO]. Dévastés après la perte de leur joueur star, le brésilien Neymar, ces derniers avaient lancé une cabale à l'encontre du vice-champion de France. Les menaces proférées par le président blaugrana Josep Maria Bartomeu consistaient en un appel à l'UEFA pour non-respect du cadre du fair-play financier. Pire, les catalans souhaitaient même mettre en accusation leur nouvel ennemi pour concurrence déloyale en saisissant les instances de l'Union Européenne.

Publicité
Publicité

Paris a craint pour son avenir mais les dernières manoeuvres de l'équipe dirigeante devraient éviter une grosse déconvenue.

Paris sera sans nul doute européen l'an prochain

Après des révélations du journal britannique The Guardian qui faisaient état d'une probable suspension du club [VIDEO] parisien pour l'édition de #Champions League 2018-2019 et d'une interdiction de recrutement, les choses ont aujourd'hui évolué. En effet, tout ce volet de sanctions semblait dépendre des conditions de l'enrôlement de l'international Kylian Mbappé. Sur ce point, Nasser El Khelaïfi et Antero Henrique ont fait preuve d'une redoutable stratégie. Comment obtenir la signature du joueur pour cette saison sans dépenser le moindre euro ? La réponse vient d'un surprenant prêt avec option d'achat obligatoire à 180 millions d'euros. Une résolution tellement évidente que personne ne l'avait véritablement vu venir jusque là.

Publicité

Le PSG et Monaco finissent par s'entraider sur fond politique

Cette solution n'était pourtant pas gagnée d'avance étant donné les relations (froides à défaut d'être tumultueuses) entre les deux clubs. Longtemps refroidis à l'idée de renforcer un rival direct au titre, les dirigeants monégasques ont finalement été les meilleurs alliés du PSG pour l'aider à se conformer aux règles du fair-play européen. Un revirement de situation qui s'expliquerait par le récent rapprochement diplomatique entre le Qatar et la Russie, pays auxquels sont liés les deux propriétaires des grosses écuries de Ligue 1. Sans confirmer cette hypothèse, la politique internationale pourrait bien avoir joué un surprenant rôle dans ce feuilleton. Sanctionné par ses voisins du Moyen-Orient le Qatar s'est fait de la Russie un allié de circonstance dans différents dossiers économiques,militaires et stratégiques. Pour en revenir au terrain, l'arrivée de Mbappé sous cette forme originale minimise les risques de sanctions sévères de la part de l'UEFA qui se concentre désormais sur les anglais de Manchester City et leur envie de faire venir Lionel Messi. Néanmoins Paris n'est pas encore tiré d'affaires et doit absolument enregistrer des rentrées d'argent provenant de ventes de joueurs. Le temps presse à moins de quatre jours de la clôture officielle du mercato 2017.