Il y a 2 semaines, Jean-Michel Aulas n’avait pas hésité à féliciter Nasser Al-Khelaïfi [VIDEO] (le président du #PSG) pour le transfert de Neymar. Tout en lui rappelant qu’il ne fallait pas briser la dynamique des autres clubs pour autant. Car, sans concurrence, il n’y a plus d’enjeux« il fallait aussi imaginer que la compétitivité des autres clubs ne soit pas trop diminuée pour bénéficier à plein de l’arrivée de Neymar », a-t-il précisé. Mais aujourd’hui, au regard de l’écrasante supériorité du Paris Saint-Germain, JMA compte bien prendre sa revanche !

Kylian Mbappé : Aulas s’inquiète des dérives du Paris Saint-Germain

Après le transfert monstre de Neymar pour un montant de 222 Millions d’euros, Nasser Al-Khelaïfi ne semble pas en reste.

Publicité
Publicité

En effet, son intérêt pour le joueur monégasque est de plus en plus prononcé…et des rumeurs affirment que le montant demandé par Monaco pour le transfert du jeune français s'élèverait à 180 millions d’euros ! Une gifle pour le président de l’Olympique Lyonnais !

Ce dernier n’a pas mis longtemps avant de réagir. Pour lui, si on empile avec de "l'argent surnaturel" tous les bons joueurs dans une seule et même équipe, la compétition se perd... Des mots durs mais qui traduisent l’agacement de JMA, lié à cette concurrence ‘déloyale’ du PSG. Ce dernier ne voit pas pourquoi le PSG veut à nouveau à surenchérir, et montrer sa puissance financière.

Publicité

Au vue du match qui a opposé Toulouse à Paris il y a quelques jours (6-2 pour le Paris Saint-Germain), quel est l'intérêt de recruter un nouvel international (Kylian Mbappé)...Pas une bonne nouvelle pour l'évolution économique du football selon lui.

Jean-Michel Aulas promet d’organiser une riposte !

Pas de chance pour le PSG, Aulas est membre du comité exécutif de l’ECA…et il compte bien mettre la pression sur Nasser Al-Khelaïfi. Le syndicat des clubs professionnels européens s’est déjà réunie plusieurs fois autour de la table pour discuter de la nouvelle orientation du PSG [VIDEO]. Une orientation que JMA juge comme nuisible pour l'avenir du football français. Aulas dirige d'ailleurs lui-même la task force sur le fair-play financier...

Le patron de l’OL veut clarifier au plus vite les conditions du fair-play financier. Celui-ci impose aux clubs professionnels de ne pas perdre l'équivalent de 30 millions d’euros sur 3 ans. JMA veut ainsi durcir ces règles pour éviter le déséquilibre de niveau entre les différents clubs. Affaire à suivre… #Ligue 1 #Mercato