Publicité
Publicité
2

"#OM Fiction Project", c'est ainsi que de nombreux fans du mythique club de France se plaisent depuis peu à appeler le "Champions Project" de Frank McCourt, l'Américain qui rachetait l'Olympique de Marseille il y a tout juste un an. À l'origine, un effectif marseillais qui peine véritablement à se montrer convaincant sur le terrain et une politique de recrutement jugée peu dynamique en ce #Mercato d'été. Et si sa belle série de 18 matchs officiels sans défaite lui a permis de calmer un temps l'appétit des supporters phocéens, nul doute que la déculottée reçue face à Monaco a décuplé les critiques déjà très virulentes à son encontre.

En ligne de mire, une direction marseillaise jugée incapable de tenir ses promesses.

Publicité

En effet, l'arrivée du "grand attaquant" réclamé par Rudi Garcia pour appuyer Valère Germain est scrutée depuis plusieurs jours sur la Canebière, au point d'avoir donné libre cours aux imaginations les plus fertiles. Alors en marge de la présentation du défenseur tunisien Abdennour en provenance de Valence, le président phocéen s'est senti contraint de remettre les pendules à l'heure face une atmosphère qui devient de plus en plus électrique.

L'Olympique de Marseille ne cèdera pas à la pression

C'est le message qu'a voulu faire passer #Jacques-Henri Eyraud qui estime injustifiée la réaction disproportionnée des supporters phocéens vis-à-vis de l'action de la direction phocéenne. De son avis, la pertinence d'un mercato ne peut être appréciée qu'en fin de saison. Et le président marseillais n'a pas hésité à se muer tantôt en ambassadeur du propriétaire américain du club dont il loue les mérites, tantôt en historien pour rappeler aux fans du club les épreuves surmontées par l'OM depuis sa reprise.

Publicité

Eyraud rappelle donc que les objectifs du "projet OM Champions" n'ont pas changé, même s'il reconnaît que le club ne dispose pas du capital suffisant pour rivaliser avec son rival parisien alors que ce dernier vient à peine de faire arriver dans ses filets le jeune prodige français Kylian Mbappé [VIDEO]. Avec 103 millions d'euros investis sur deux mercatos, l'OM se situe quand même au top 3 des clubs français les plus dépensiers sur le marché des transferts. Les dirigeants phocéens préviennent donc, ils ne se feront dicter leur politique de recrutement par personne. Engagés sur un certain nombre de dossiers [VIDEO], l'Olympique de Marseille espère bien faire un bon coup avant le dernier gong. Une fin de mercato qui s'annonce sous tension.