À Lyon, la semaine commençait bien pour les protégés de Jean-Michel Aulas. Alors qu'ils venaient de donner une leçon aux promus du RC Strasbourg [VIDEO], les lyonnais sont la cible d'un scandale émis par les supporters de leurs rivaux d'un soir. Au matin de recevoir les brésiliens du #Chapecoense FC, l'information passe mal.

Une "chasse aux supporters strasbourgeois" ?

Dans une lettre ouverte publiée sur Facebook, relayée depuis par de nombreux médias, un groupe de supporters du RCSA se dit victime d'agressions avant et après la rencontre de samedi soir au Groupama Stadium face à l'#OL. Venu soutenir le retour de leur équipe favorite en Ligue 1, le petit groupe d'amis aurait été insulté, puis attaqué physiquement.

Publicité
Publicité

Du parking aux abords du stade, les strasbourgeois auraient été obligés de fuir ce qui s'apparenterait à des hooligans lyonnais. Certains auraient encaissé plusieurs coups de poing et de pieds, et ce même à l'intérieur du stade et après la rencontre. Une des infirmière du stade leur aurait même confié que "les strasbourgeois défilent suite à des agressions".

L'Olympique Lyonnais nie et incite les victimes à porter plainte

Dans une nouvelle lettre ouverte publiée sur Facebook, le club du Rhône a répondu aux accusations visant ses fans. En appuyant sur la collaboration avec le RC #Strasbourg pour l'arrivée des visiteurs (2000 supporters, un chiffre remarquable en Ligue 1), l'OL dément tout incident majeur du côté lyonnais comme du côté alsacien. Le club affirme par ailleurs que les dizaines de supporters amenés à l'infirmerie n'ont jamais existé, tout comme les preuves d'agressions qu'aucune des 300 caméras (ce qui fait du Groupama Stadium le plus scruté en Ligue 1) n'aurait relevé.

Publicité

Néanmoins, l'institution lyonnaise incite les éventuelles victimes d'attaques à porter plainte, affirmant qu'alors l'OL se porterait partie civile pour aider à identifier les auteurs présumés. En conclusion, la lettre tient à mettre en lumière "les milliers de supporters lyonnais et strasbourgeois qui ont encouragé leur équipe dans une ferveur reconnue par tous". Il faut dire qu'après une victoire 4 à 0, de nombreux groupes de supporters auraient sorti fumigènes et bombes agricoles, ce qui n'a pas été le cas des Bad Gones (le principal groupe de supperters lyonnais) ce soir.

Hommage à Chapecoense ce soir

Du côté de Décines, où est établi le stade et le centre d'entraînement lyonnais, on se prépare déjà à un nouveau match. Plus qu'une rencontre amical, c'est un vrai hommage qu'a tenu rendre le club rhodanien aujourd'hui. Après Montpellier qui a perdu son Président Louis Nicollin récemment, ce sont les brésiliens du Chapecoense FC qui seront opposés à l'OL pour montrer que le football n'a pas de frontières.

Publicité

Après le FC Barcelone (en pleine négociation pour faire venir Dembélé [VIDEO]), c'est un autre grand club européen qui accueille les victimes du drame aérien.

Sans enjeu, Bruno Genesio a décidé d'offrir du temps de jeu aux joueurs qui n'ont pas ou peu joué contre Strasbourg. Maolida, Cornet, ou encore Grenier seront de la partie.