Le coach de l'#OM Rudi Garcia a calmé ce matin les ardeurs des supporters marseillais qui espéraient voir Olivier #Giroud débarquer sur la Canebière. Pire, il a annoncé que le budget restreint du club ne permettrait pas des folies quant au recrutement d'un espéré numéro 9 de haut-vol. «Je ne sais pas quel attaquant on arrivera à faire venir, mais j’entends beaucoup de choses, et il ne faut pas que les gens rêvent et pensent qu’on va prendre un top joueur. On n’en a pas les moyens. Pour l’instant c’est comme ça, et Dieu sait si on a la chance d’avoir un actionnaire qui a déjà beaucoup donné de sa poche : plus de 100M€ de ses deniers personnels.» Mais loin de se décourager, les phocéens misent sur d'autres pistes moins étincelantes, mais peut-être bien tout aussi efficaces.

Publicité
Publicité

Sergi Enrich, inconnu au bataillon mais star d'Eibar

La cellule de recrutement de Marseille sait qu'elle doit habilement composer avec un budget certes respectable mais pas inépuisable pour mener à bien les premiers virages de l'OM Champions Project. Ainsi, c'est Zubizaretta lui-même qui tente actuellement de résoudre cette crise d'attaque de pointe. Pour ce faire, le directeur sportif aurait choisi de relancer une piste déjà évoquée au mois d'avril : le 9 d'Eibar... Sergi Enrich ! Inconnu du grand public français, le joueur de 27 a réalisé deux saisons intéressante en Liga. Son ratio de but (12 en 40 match la saison dernière) n'est pas très impressionnant mais c'est avant tout son profil atypique qui séduirait les dirigeants olympiens en vue d'une association et d'une complémentarité avec Valère Germain.

Publicité

Un changement de stratégie pour Marseille qui mise donc sur l'efficacité au détriment du prestige.

Enrich bien moins cher que Giroud

Autre argument non-négligeable dans la piste Enrich : son coût. Loin des 40 millions d'euros prévus dans le budget de club pour sa quête de buteur, la cause libératoire du natif de Ciutadella avoisinerait les 10 millions d'euros (contre 20 la saison dernière). L'équilibre financier précaire du club espagnol tendrait à une réalisation rapide du transfert et le joueur sera favorable à un départ. En avril dernier, Eduardo Llanos, l'agent d'Enrich, ouvrait déjà la porte à un départ en faisant part de l'intérêt de plusieurs formations pour son client : « Si l’OM me contacte… Lille l’a déjà fait. En Angleterre aussi. Évidemment que Marseille serait intéressant (…) Le club veut le garder, mais si une offre suffisamment importante arrive…»Si l'opération aboutie les supporters phocéens auront enfin leur numéro 9 mais gageons qu'ils auront aussi un petit goût de réchauffé voire d'amertume dans la bouche... #Mercato OM