Le #PSG a pris une toute autre dimension cet été avec l'arrivée contre la modique somme de 222 millions d'euros de sa nouvelle star brésilienne du #Mercato, #Neymar. Alors que son ancien club le FC Barcelone [VIDEO] a tout tenté pour retarder les débuts du néo-parisien en faisant traîner l'envoi des papiers officiels, Neymar a débuté son histoire avec la Ligue 1 dimanche dernier. Face à Guingamp, l'ex-MSN a délivré une performance de haute volée alors que les observateurs s'attendaient à un match plus délicat pour un attaquant en manque de temps de jeu. Décisif dès sa première apparition (une passe, un but), le brésilien s'annonce déjà comme un grand de l'histoire du PSG ère qatarie.

Publicité
Publicité

Une prestation solide sur laquelle son coach Unai Emery n'a pas manqué de revenir.

PSG : Unai Emery sous le charme de Neymar

Au tout début de leur histoire commune, Unai Emery et Neymar semblent déjà s'apprécier mutuellement. Si l'attaquant à déclaré vivre une nouvelle histoire d'amour footballistique, "Quand je m'entraîne, j'ai l'impression d'être dans un rêve. C'est un rêve de gosse qui s'est réalisé", l'entraîneur espagnol n'est pas avare de compliments en retour. Ainsi le patron sportif du vice-champion de France encense déjà son nouveau poulain : "La maîtrise avec le ballon, c’est la même que l’année dernière. C’est l’idée. Neymar a donné une chose en plus, les changements de rythme, plus de qualité dans la dernière passe, les combinaisons, plus de percussion. Contre Guingamp, il a donné à l’équipe plus de qualité, plus de capacité individuelle et collective avec beaucoup de combinaisons. Le premier match est très important, il a donné ce que nous voulions. C’est un joueur capable de faire beaucoup de choses en 90 minutes, en attaque et en défense. Il a une condition physique très bonne".

Publicité

Un changement de système en vue ?

Dans un second temps, Unai Emery a fait part aux journalistes présents de son envie de tenter autre chose avec l'équipe d'un point de vue tactique. En effet, l'effectif du PSG avant dégraissage est pléthorique surtout dans le secteur offensif. Avec pas de moins de 10 joueurs pour trois postes, le technicien n'est pas à court de solutions. Cependant c'est pour lui un véritable casse-tête que de contenter tout ce petit monde. Edinson Cavani et Neymar paraissent intouchables et il faut se contenter d'un roulement pour le reste des hommes (Di Maria, Draxler, Lucas, Ben Arfa, Pastore, Lo Celso, Guedes, ...).En réponse à la problématique, le coach parisien a annoncé se pencher sur la mise en place d'un système passant de l'habituel 4-3-3 en 4-2-3-1. Affaiblis dans l'entrejeu avec le départ de Blaise Matuidi pour la Juventus [VIDEO], l'idée d'intégrer un joueur offensif supplémentaire pour remonter le bloc équipe et aller vers de une attaque débridée a de quoi séduire.

Publicité

Un poste de numéro 10 mis en valeur qui pourrait tout à fait convenir à Neymar ou à Javier Pastore par exemple, en soutien de Cavani. Le temps de mettre tout cela en place et d'éviter d'avoir un bloc équipe trop sujet aux contres, Unai Emery risque d'avoir d'ici là un peu de travail.