C'est LE transfert du siècle. 222 millions, c'est la somme qu'à dû débourser le Paris Saint-Germain pour s'attacher les services de la star planétaire, #Neymar da Silva Santos Junior, dit Neymar Jr. A 25 ans, le virtuose brésilien est déjà considéré comme l'un des meilleurs joueurs au monde. Il était considéré comme le digne héritier de Lionel Messi au FC Barcelone mais ce dernier a décidé de poursuivre sa carrière dans la Ville Lumière.

Neymar au #PSG, c'est un coup de maître de la part de Nasser Al-Khelaifi. D'un point de vue sportif, mais également marketing. Le transfert du Brésilien a permis au Paris Saint-Germain de redonner un coup de boost à son attractivité qui a un peu perdu de sa superbe à cause de ses prestations sur la scène européenne.

Publicité
Publicité

Ce transfert a également permis au club de la Capitale de rentrer dans une nouvelle dimension médiatique. Il n'y a qu'à voir les 79,8 millions de personnes qui le suivent sur Instagram... Bref, les superlatifs manquent pour qualifier l'arrivée de Neymar Jr au Paris Saint-Germain. Alors qu'il n'a pas encore disputé sa première rencontre officielle sous le maillot du PSG, l'effet Neymar se fait déjà ressentir.

La Neymar Mania s'empare de Paris

Les premières heures qui ont suivi l'officialisation du transfert de Neymar Jr au Paris Saint-Germain ont provoqué une véritable hystérie chez les fans parisiens. Prises d'assauts, les boutiques du PSG ont pu voir un léger avant-goût de la Neymar Mania. Courageux, les supporters et supportrices parisiens ont bravés les files d'attentes interminables pour s'arracher un exemplaire du maillot jaune du nouveau numéro 10.

Publicité

Depuis sa présentation au Parc des Princes, près de 20 000 maillots ont été écoulés au nom du nouveau chouchou des supporters parisiens. A titre de comparaison, c'est autant que le nombre de maillot qu'à écoulé Angel Di Maria lors de sa première saison. Pour le premier match de la saison face à Amiens, Paris avait prévu autour de 32 000 entrées. Finalement, le Parc a joué à guichets fermés, alors que Neymar n'était même pas présent sur le terrain. Face à Toulouse lors de la 3ème journée de Ligue 1, le PSG jouera également à guichets fermés, alors que les tribunes sont d'ordinaire moins remplies à cette période.

L'autre constat le plus flagrant, c'est la dimension internationale du personnage. Lors de la conférence de presse de présentation, plus de 15 millions d'internautes dans le monde ont vu le Facebook Live mis en place. Jamais autant de journalistes étrangers n'avaient été présents pour couvrir cet évènement mondial. Encore plus fort: entre la première semaine de ce mois d'août et celle de 2016, la fréquentation du site du PSG a été multipliée par sept selon nos confrères de l'Equipe. Mieux encore.

Publicité

Le PSG a gagné près de deux millions d'abonnés sur ses principaux réseaux sociaux, c'est dire.

Mbappé veut jouer avec Neymar

Pour le moment, on ne mesure l'effet Neymar que d'un point de vue marketing. Les plus réticents attendent de voir ce que va donner le joueur sous le maillot parisien. Mais il se pourrait bien que certains supporters le remercie avant qu'il n'ait joué la moindre minute officielle. En effet, selon L'Equipe, Kylian Mbappé [VIDEO], l'un des autres feuilletons de l'été, veut rejoindre le Paris Saint-Germain [VIDEO]. Déjà séduit par le club parisien, la pépite monégasque aurait été définitivement convaincue par l'opportunité de former un duo magique avec la star brésilienne. Une perspective qui en ferait saliver plus d'un.

Pour les plus sceptiques, Neymar a coûté trop cher au Paris SG. Lors de la conférence de presse de présentation, le président du PSG, Nasser Al-Khelaifi leur a répondu "que le prix de Neymar vaudra le double d'ici deux ans". Difficile de lui donner tort face à l'effervescence qu'il y a autour de l'arrivée de Neymar Jr dans la Capitale. Dimanche, le football mondial aura les yeux rivés sur la première sortie officielle du virtuose Brésilien... avant que les amateurs ne zappent sur le Classico entre le Real Madrid et le FC Barcelone....

#Mbappé