Ça y est ! Serge #Aurier a enfin reçu son visa pour l'Angleterre, synonyme de permis de travail. Il va donc pouvoir signer à Tottenham, avec qui il a déjà passé une visite médicale [VIDEO] et qui s'est mis d'accord avec le #PSG pour un transfert estimé à 25 millions d'euros. Dénouement in extremis dans ce mercato. Monstre physique, ultra-puissant dans son couloir droit, précis dans ses centres, dangereux de la tête, #Serge Aurier était devenu l'un des latéraux les plus complets de la planète football. Oui, mais ça, c'était avant... Après avoir frôlé l'excellence sportive, l'Ivoirien a explosé en plein vol via sa non maîtrise des réseaux sociaux, mais pas que.

Publicité
Publicité

Depuis, Paris a engagé à son poste la légende Dani Alves, déjà décisif face à Amiens [VIDEO] et lors du Trophée des Champions, le poussant un peu plus vers la sortie. Retour sur les dérapages qui l'ont conduit vers un départ du PSG.

Aurier ou l'art du sabordage sur les réseaux sociaux

1) Il insulte un arbitre sur Instagram

11 mars 2015 : Le Paris Saint-Germain réussit une superbe performance sur la pelouse de Chelsea en arrachant sa qualification pour les quarts de finale de la Ligue des Champions (2-2 a.p.). Serge Aurier, devant sa télé, se filme en train d'exulter... et d'insulter l'arbitre de la rencontre. La vidéo est rapidement retirée d'Instagram, mais c'est déjà trop tard. Le joueur écope de 3 matches de suspension, alors qu'il ne jouait même pas...

2) Il insulte son entraîneur sur Périscope

14 février 2016 : C'est la Saint-Valentin, Serge Aurier est tranquillement posé avec son poto qui fume une chicha et fait un live sur Périscope.

Publicité

On y découvre un Aurier sans filtre qui se lâche sur ses coéquipiers et son entraîneur. Laurent Blanc, coach de l'époque du PSG, en prend pour son grade ! Il est notamment qualifié de « fiotte ». Y'a mieux pour être dans les petits papiers de son entraîneur... L'Ivoirien évite le licenciement, mais est mis à l'écart du groupe pro pendant près de deux mois. Malgré lui, il aura en tout cas été le plus bel ambassadeur de l'application, quasiment inconnue jusque-là.

Bête comme c'est pas permis...

3) Récidive de conduite sans permis

23 mai 2016 : Serge Aurier est une nouvelle fois interpellé pour conduite sans permis. Il est alors sous le coup d'une condamnation de 3 mois de prison avec sursis pour récidive.

4) Outrage et violence sur policier

30 mai 2016 : Aurier dérape suite à un contrôle de la BAC, à la sortie d'une boite de nuit parisienne. Passager du véhicule, mais visiblement éméché, le latéral droit du PSG s'en prend à un agent de police. Le 26 septembre, il est même condamné par le tribunal correctionnel de Paris à deux mois de prison ferme ! Une peine toutefois aménageable, à laquelle il fait appel et ne passe donc pas par la case prison.

Publicité

5) Un changement qui dure 8 minutes...

12 mars 2017 : Le PSG se déplace à Lorient. Les Parisiens mènent 2-1 chez les Merlus quand Thomas Meunier se blesse à la cheville. Unai Emery fait alors signe à Serge Aurier de rentrer. Problème, le joueur n'est pas en tenue de match. L'ancien Lensois et Toulousain va mettre en tout et pour tout 8 minutes à se préparer ! Une éternité. Il trouve même le moyen d'enfiler son short à l'envers... La preuve d'un sérieux manque d'implication et de professionnalisme. Voilà qui est trop pour les Qataris. Malgré l'affection de Nasser Al-Khelaïfi pour son joueur, le président parisien est contraint de se séparer de son Éléphant. Direction donc Tottenham, sauf rebondissement, pour Aurier.