Les stars du ballon rond n’en ont pas fini de faire parler d’eux. Quand il ne s'agit pas d'une affaire de transfert, certains joueurs sont occupés par des problèmes avec la justice. Surtout pour ceux qui jouent en Espagne actuellement. Si Lionel Messi a eu droit à son procès, c'est au tour de l’immense star du #Real Madrid CR7 de comparaitre devant la justice [VIDEO] pour défendre sa cause. L’homme est accusé de fraudes fiscales à hauteur de 14,7M d’€ et risque bien l’emprisonnement ainsi qu'une forte amende.

Une partie des revenus de C. Ronaldo aurait servi à monter des sociétés (fictives, semble-t-il) dans des paradis fiscaux pour tenter d’échapper à la forte imposition espagnole.

Publicité
Publicité

Rappelons que l'Espagne représente l’un des rares pays avec la France à appliquer une taxation sur les grosses fortunes. Le favori au ballon d’or 2017 a donc choisi l’Irlande, mais aussi les îles vierges britanniques, pour dissimuler une partie de ses avoirs. Le joueur voulait pourtant échapper au fisc, mais l’addition risque d’être pourtant d'être salée. Ronaldo risque en effet une amende pouvant atteindre 28 millions d’euros mais aussi jusqu'à 4 ans d'emprisonnement...

Zidane prend la défense de CR7

L’entraineur des Merengues, même s’il n’a pas tenu à s’étaler longtemps sur le sujet, a pris la défense de son joueur en affirmant se fier à ce que ce dernier dit. La confiance de Zidane accordée au meilleur buteur du club (375 buts sous le maillot de Madrid, toutes compétitions confondues) est tout simplement infaillible, malgré des différends récurrents entre les deux hommes.

Publicité

Ronaldo est un joueur clef du club. Il a d’ailleurs brillé par son absence lors du dernier Clasico (3-2 en faveur des Blaugrana). Son retour, lors de la Supercoupe d’Espagne qui aura lieu le 13 Aout prochain, est donc très attendu.

Après le Barça et Madrid, jusqu’où ira le Fisc espagnol ?

Toutes ces affaires laissent à penser certains que le fisc espagnol a trouvé une mine d’or pour renflouer les caisses de l’Etat grâce aux clubs de #Football du pays. En effet, les joueurs du Barça sont déjà passés ''à la caisse''. Ne citons que Messi dont le cas est réputé, mais également son compatriote Mascherano. Les deux ont écopés d’une amende peu négligeable. Les joueurs de Madrid comme fabio Coentrao ou Di Maria ont également été inquiétés pendant un temps. La justice brandit d'ailleurs la menace de l’emprisonnement pour que les accusés (ou les coupables) collaborent pour négocier leur peine. Le quintuple ballon d’or argentin, lui, a échappé à la prison en acceptant de payer 250000 euros, et une amende attend vraisemblablement Ronaldo aussi. En Espagne, la sanction officielle d'une durée qui ne dépasse pas l'année de prison n’est généralement pas appliquée. Tout ceci n’est donc finalement qu'une question d’argent. Il n’est d'ailleurs pas à exclure que la prochaine cible du fisc soit l’Atletico de Madrid, Griezmann devrait faire attention à ses finances... #CR7