Publicité
Publicité

Alors que l'Olympique Lyonnais cherche à se reconstruire après les nombreux départs qui ont bouleversé son effectif professionnel, l'international espoir espagnol Sergi Darder avait une grosse carte à jouer dans un milieu où toutes les cartes étaient redistribuées [VIDEO]. En effet, avec les départs conjugués du capitaine "historique" Maxime Gonalons et de l'international français Corentin Tolisso, indiscutable à ce poste l'an dernier, la saison 2017 - 2018 devait être celle de Darder, arrivé au club en provenance de Malaga contre la modique somme de 12 millions d'euros. Après le match de samedi contre Bordeaux, un départ semble pourtant plus que jamais d'actualité pour un jeune joueur qui n'aura jamais vraiment trouvé sa place.

Publicité

Sergi Darder, une adaptation lyonnaise difficile

Arrivé avec une étiquette flatteuse d'international espoir espagnol, à une période où la formation ibérique était considérée comme la meilleure du monde, Sergi Darder et ses 20 ans à l'époque n'ont pas vraiment eu le temps de s'adapter à une Ligue 1 complètement différente de tout ce qu'il avait connu jusque là. Les 12 millions d'euros investis par l'#OL, plus gros transfert d'un été qui se voulait pourtant ambitieux sur le marché (Mathieu Valbuena, Mapou Yanga M'Biwa, Jérémy Morel, Rafael, Claudio Beauvue ...), ne l'aident également pas à prendre ses marques dans un effectif où des clans apparaissent, entre joueurs formés au club et recrues externes. Il termine toutefois sa première saison avec un bilan de 35 matchs joués toutes compétitions confondues, pour deux petits buts, malgré l'énorme concurrence de joueurs comme Clément Grenier, Steed Malbranque, Corentin Tolisso, Maxime Gonalons ou encore Jordan Ferri.

Publicité

La saison suivante sera quasiment identique, avec 32 matchs mais sans vraiment réussir à s'imposer comme titulaire indiscutable.

Les envies d'ailleurs de Sergi Darder

Ce statut de remplaçant sera très mal vécu par le joueur, à qui son entraîneur semble reprocher un manque de physique criant pour un championnat très exigeant à ce niveau. La concurrence au milieu de terrain poussera d'ailleurs le joueur à faire part de ses envies d'ailleurs à de nombreuses reprises au cours de la saison, semblant privilégier un retour au championnat espagnol, correspondant mieux à ses qualités de jeu. Les places laissées libres par les nombreux départs de l'été lui ouvrent cependant une place de titulaire [VIDEO] et l'occasion de prouver à son staff et aux supporters qu'il peut être le maître à jouer d'un milieu de terrain en quête d'équilibre. Hélas, ses 3 premiers matchs montrent un joueur nerveux, qui peine à imposer son rythme sur le match et sans réelle influence sur le jeu de son équipe. Ses 3 cartons jaunes, dont deux récoltés en 5 minutes contre les Girondins de Bordeaux (laissant ses coéquipiers à 10 contre 11 pendant 1h), pourraient être le déclencheur de son départ.

Publicité

Le club espagnol de Valence est intéressé par le joueur, qui ne sera pas retenu par un OL qui recherche activement un milieu de terrain pour compléter l'apport de Lucas Tousart. #Football #Mercato