Un club satellite, ou club filial, est une formation qui a des liens étroits avec un club plus huppé qui agit en tant que parrain. Ce dernier va prêter des joueurs généralement jeunes pour qu'ils s'aguerrisent dans le club filial, le tout en échange d'un soutien financier.

Un club satellite est un club filiale de son club parrain. Il y a deux types de lien: soit le club parrain a des parts dans le club satellite, soit c'est un accord (un échange de bon procédé). Pour certains clubs qui veulent s'appuyer sur leurs jeunes, la transition pour ces derniers entre les catégories de jeunes et le monde professionnel est difficile.

Publicité
Publicité

En France, un jeune joueur peut passer de la National 2 (4ème division) à la Ligue 1 [VIDEO], ce qui correspond à un écart de 3 divisons. C'est un problème que ne connaît pas les clubs espagnols, car les réserves de ceux-ci peuvent évoluer en 2ème division. La transition est tout de suite plus facile. D'ailleurs, aucun gros clubs espagnols n'a de club satellite. Le club parrain qui envoie ses joueurs pour qu'il aient du temps de jeu détient toujours des parts dans le club. C'est la raison pour laquelle la notion de ''club filial'' est évoquée. Y-a t-il des risques ou des inconvénients ? Justement non ! La pratique est riche en avantages, ce qui plaît aux grosses écuries européennes...

Football: Les exemples de club satellite les plus connus

L'équipe en Europe qui a le plus utlisé cette pratique est le club londonien de Chelsea.

Publicité

Les anglais ont acheté beaucoup de jeunes et il n'y avait pas assez de places pour tous les joueurs. Les plus prometteurs etaient alors prêtés en Allemagne, en Angleterre ou en Espagne. Ce fut le cas pour Thibault Courtois prêté ans à l'Atletico de Madrid, De Bruyne prêté a Wolfsburg et enfin Romelu Lukaku prêté a West Bromwich Albion. Les jeunes issus du centre de formation et les joueurs qui viennent d'un club non-européen sont envoyés dans la filiale de Chelsea : le Vitesse Arnhem aux Pays-Bas. Christian Atsu,Gael Kakuta, Lucas Piazon ou encore Bertrand Traoré sont passés par les Pays-Bas. Aucun d'entre eux n'a réussi à s'imposer à Chelsea, mais cela a permis à Chelsea de renflouer les caisses grâce à leurs ventes respectives. Récemment, on a d'ailleurs pu voir que l'Atlético avait épongé les dettes du RC Lens avec ce soutien financier. L'Atlético souhaite envoyer ses jeunes à l'étranger pour qu'ils prennent de l'expérience, et le RC Lens est un partenaire privilégié de l'Atlético.

Publicité

Même si le terme de "filial" n'a pas été évoquée, c'est bel et bien le cas. D'autre part, Monaco aussi à son club satellite: il s'agit du Cercle Bruges.

Le PSG va-t-il à son tour s'offrir une filiale ?

Enfin, le PSG [VIDEO] souhaite lui aussi trouver un club satellite, car Paris veut compter sur ses jeunes, et les parisiens ont l'un des meilleurs centre de formation d'Europe. Il y a d'ailleurs beaucoup de jeunes talentueux dans la capitale française, peut-être même trop. Ces dernières années, beaucoup de titis parisiens sont partis car leur horizon dans la capitale était bouchés. Deux clubs en Belgique ont été cités de manière récurrente pour être une filiale du #PSG. Il s'agit du Royal Antwerp et du Royal Mouscron. Si cette volonté se concrétise, une chose est sûre: le club de la capitale va enfin pouvoir pleinement compter sur ses jeunes et, pourquoi pas, imaginer une équipe composé de titis en Ligue Des Champions, rejoignant ainsi Aréola, Kimpembe et Rabiot... #club de football #Football